uni-vers la conscience

uni-vers la conscience

Maître intérieur


Les répercussions des pensées sur le corps de Monique Mathieu

 

wood-3212803_640.jpg    « Dans un temps plus proche que vous ne le supposez, il y aura des écoles de formation pour apprendre aux élèves, entre autres, combien il est important de bien penser, car une mauvaise pensée ou une pensée qui n'est pas harmonieuse a un impact important sur votre vie et sur votre corps.

 

Il ne s'agit pas d'écoles de pensée telles qu'il en existe en ce moment sur votre planète, mais d'écoles totalement reliées à la spiritualité, à un niveau spirituel supérieur de celui qui est le votre actuellement. Cela n'aura rien à voir avec les religions ! Il s'agira de la connaissance de ce que sont les êtres, grâce à la pratique d'une élévation vibratoire, à la concentration et à la façon dont ils formuleront leurs pensées.

 

La médecine telle que vous la concevez actuellement n'existera plus parce que les êtres auront compris que toute nuisance dans leur corps physique commence dans leurs corps subtils et dans leur psychisme, qu'ensuite il y a somatisation dans leur corps de matière. C'est à la fois bien plus compliqué et bien plus facile à comprendre ; il s'agit d'un déséquilibre vibratoire qui provoque des nuisances entre le corps physique et les corps subtils.

 

Certaines fréquences vibratoires sont en dualité. Donc, à partir du moment où vous comprenez l'impact de votre pensée sur vos corps subtils qui, eux-mêmes ont un impact sur votre corps physique, vous n'aurez plus besoin de médecin, vous saurez vous harmoniser vous-même. Il ne sera plus question de soins, il ne sera plus question de "maladie" - mot que nous n'aimons pas prononcer - car vous aurez évolué, car vous aurez compris qui vous êtes, ce que vous êtes et ce que vous êtes capable de faire.

 

Vous portez constamment votre attention sur votre corps physique parce que c'est lui que vous voyez, que vous touchez, qui répond parfois, par la douleur et par la dysharmonie, à vos incohérences et à vos pensées inférieures.

 

Vous êtes essentiellement vibration, et votre corps physique est la finalité de tous vos corps énergétiques ; il sert essentiellement à vivre des expériences matérielles dans une vibration relativement basse, ou même basse par rapport à la fréquence vibratoire de vos corps énergétiques.

 

Votre corps physique a sa propre fréquence vibratoire. Vos douze corps énergétiques ont leur propre fréquence vibratoire. Imaginez que de tous ces corps émane un son, un son harmonieux comme dans un orchestre, un son qui vous permet d'être en parfaite santé, qui vous permet d'avoir une vie plus longue, et qui vous permettra d'avoir, dans le futur, une vie cent fois, mille fois plus longue que votre toute petite vie terrestre.

 

Votre propre orchestre génère parfois des sons dissonants, car des fausses notes perturbent l'ensemble. C'est comme si, dans un orchestre, un musicien ne respectait pas sa partition, qu'il joue une musique en dysharmonie totale avec l'orchestre. À ce moment-là, tout l'orchestre est perturbé par ces fausses notes. Il peut s'arrêter parce qu'il ne supporte pas ce que le son dysharmonieux a provoqué sur ses douze corps subtils et sur sa matière.

 

Vous comprendrez la façon dont vous fonctionnez quand vous aurez toujours en mémoire que vos pensées affectent vos corps énergétiques.

Essayez de comprendre que vos douze corps subtils font partie de votre corps physique, tout comme vous faites partie de ces douze corps. En fait, vous êtes immense !

 

Donc, lorsque vous êtes en dysharmonie avec vous-même, surtout au niveau de vos pensées et de votre psychisme, ce sont surtout les premiers corps subtils, ceux qui sont le plus près de votre corps physique, qui sont les plus affectés. Il y a répercussion sur les autres corps.

 

Pour retrouver l'harmonie, soit l'orchestre élimine le mauvais concertiste, soit il lui demande de jouer les notes justes afin que l'orchestre puisse jouer en parfaite harmonie.

 

Que se passe-t-il dans ce cas-là ? Les êtres dont le corps est en dysharmonie commencent par aller voir un médecin, ce dernier prescrit un traitement – valable ou non, nous ne sommes pas là pour statuer sur votre médecine – qui n'aura pas toujours le résultat attendu.

 

Alors, les premiers corps subtils qui, eux, ressentent profondément la dysharmonie vibratoire du corps de matière, vont essayer de la rectifier par eux-mêmes. Ils n'y arriveront cependant que si la pensée de l'être accompagne cette rectification. Si la pensée continue à nourrir le corps de matière d'une fréquence inférieure, les corps subtils n'arriveront pas à et, à ce moment-là, quelque chose de beaucoup plus grave atteindra le corps de matière, le corps physique. Cela générera parfois des dysharmonies (nous n'utilisons pas le mot « maladies ») qui peuvent aller jusqu'à la destruction du corps.

 

Cet enseignement sera donné dans le futur ; ce sera un enseignement qui apprendra aux êtres à bien penser, à bien se rendre compte du pouvoir de guérison qu'ils ont sur eux-mêmes. Ils n'auront pas à aller voir un thérapeute ou un médecin, ils seront leur propre médecin.

 

Pour cela, il faut les êtres aient acquis une certaine connaissance, la connaissance essentielle est que tout est vibration, que vous êtes essentiellement énergie et vibrations. Energie, vibration, Energie, vibration…. Nous vous le répéterons dix fois, vingt fois, mille fois afin que vous puissiez le comprendre.

 

Si vous aviez la capacité de voir la fréquence vibratoire de votre corps, de voir ce qu'est réellement votre corps, (vous ne possédez pas les outils nécessaires), vous pourriez finalement vous rendre compte que votre corps de matière n'a aucune réalité, aucune densité !

 

Que font les êtres qui ont le don de bilocation ? Ils ont compris le processus : ils élèvent leur corps de matière à une certaine fréquence vibratoire, et ensuite ils peuvent être invisibles ; ils peuvent également se reconstruire par la pensée. Ils ont tous pouvoirs sur leur corps de matière et sa fréquence vibratoire  car ils ont connaissance de ce qu'ils sont réellement.

 

Tant que baserez votre conscience sur ce que vous êtes, sur votre corps de matière, sur tous les problèmes de ce corps de matière, tant que vous n'aurez pas compris que vous êtes un tout, que vous êtes une vibration, une énergie, que votre corps de matière possède sa propre fréquence vibratoire, sa propre énergie, et que vous pouvez avoir un impact énorme sur vous, vous serez toujours un peu en dualité avec vous-même et un peu en dysharmonie.

 

Dans l'enseignement que nous continuerons à vous donner, nous essaierons, petit à petit, de vous apprendre à mieux gérer ce que vous êtes. Aujourd'hui, nous ébauchons simplement ce sujet parce qu'il est nouveau.

 

Nous désirons vous faire comprendre ce que vous êtes, ce que vous allez devenir, et les immenses possibilités qui sont données à l'humain. Encore une fois, l'humain vit dans cette dimension, aveugle à lui-même et à ceux qui l'entourent...

 

L'humain vit avec des concepts qui sont faussés dès sa naissance, en raison de l'éducation qu'il a reçue et qu'ont reçue ses parents. Les bases de départ sont faussées, elles ne sont pas ce qu'elles devraient être. Alors, pendant toute sa vie, il vit sur des ces bases fausses, il ne sait pas ce qu'il est réellement et il n'a pas connaissance de ses capacités.

 

Une de ces fausses bases est de dire à un enfant, comme on vous l'a dit, qu'il deviendra un vieillard et qu'il mourra. À partir de ce moment-là il y a acceptation du vieillissement, parce qu'on vous a dit : " c'est obligatoire ! Le corps s'use, le corps vieillit ! Il y a l'enfance, l'adolescence, la maturité et la vieillesse".

 

Ce n'est pas ainsi que cela devrait se passer ! Il y a naissance de l'être, son enfance (qui devrait être beaucoup plus courte), puis son épanouissement qui pourrait durer des centaines, voire des milliers d'années.

 

C'est donc toute une éducation qui est à refaire ! À partir du moment où vous aurez intégré ce concept nouveau, il n'y aura plus de personnes âgées, il n'y aura plus de personnes en dysharmonie, il y aura l'harmonie dans les corps, il y aura la jeunesse éternelle !

 

Vous allez dire : "c'est un beau rêve, c'est de l'illusion, ce que vous décrivez est bien beau mais ce ne sera pas pour nous ».

 

Nous vous affirmons que vous pouvez régénérer vos corps et vos cellules ; vous pouvez refuser les dysharmonies ; vous pouvez aimer ce que vous êtes ; vous pouvez avoir une confiance totale en vous-même et en vos capacités, sans avoir besoin de recourir à un thérapeute Vous êtes comme un oiseau qui doit s'envoler de son nid et qui devra ensuite voler de ses propres ailes.

 

Petit à petit, avec les nouvelles fréquences vibratoires et avec le réveil des consciences, beaucoup de choses se placeront en vous. Vous ressentirez de plus vos corps énergétiques, vos corps subtils. Au début, chacun les ressentira à sa manière. Ils vous feront signe, ils vous diront : « j'existe, je fais partie de l'orchestre, et toi, qui est la base de la matière dense, évite de faire des fausses notes parce que la vibration qui en émane perturbe l'orchestre ».

 

Il n'est pas facile pour vous, êtres humains , d'adopter de nouveaux concepts, parce que depuis des centaines, voire des milliers d'années, il y a formatage par rapport à ce qu'est l'humain, par rapport à ce qu'il vient faire sur Terre, par rapport à son voyage d'études. En définitive, tout peut être différent, même sur ce monde !

 

Vous êtes sur un monde de dualité profonde. Cette dualité existe déjà en vous ; ce qui va peut être vous étonner, c'est qu'elle commence justement avec la fréquence vibratoire de votre corps et les fréquences supérieures vibratoires de vos corps subtils, de vos corps énergétiques. Il y a dualité entre les fréquences vibratoires, l'harmonie n'est pas encore parfaite, ce qui occasionne des difficultés dans votre existence.

 

Si vous aviez confiance en votre capacité de pouvoir régénérer vos cellules en permanence, que vous pouvez donner à votre corps de matière un souffle nouveau, une vibration nouvelle, tout serait bien différent pour vous ! Vous n'auriez plus besoin de thérapies et vous seriez de nouveau des êtres en parfaite harmonie, en parfaite santé, des êtres totalement capables d'aimer et d'offrir cet Amour à eux-mêmes et à la Vie.

 

Nous vous reparlerons de ce sujet sous un angle différent, mais nous voudrions ajouter ceci :

 

Lorsque vous êtes dans des difficultés, qu'il s'agisse de souffrance psychologique, affective ou physique, essayez de parler à votre corps, à cette matière que vous touchez mais qui, finalement, n'a pas la consistance que vous croyez ! Essayez de dire à votre corps que vous allez l'aider afin qu'il ne fasse pas de fausse note et que tout aille parfaitement bien pour lui, pour votre mental, votre psychisme ou vos pensées. Petit à petit vous y arriverez !

 

Commencez à lui parler ! Commencez même à demander à vos cellules de rectifier ce qui n'est pas parfait dans telle ou telle partie de votre corps. À ce moment-là, faites appel à vos douze corps et surtout à celui qui est le plus élevé. Demandez de l'aide à votre douzième corps énergétique – qui peut d'ailleurs correspondre d'ailleurs à l'âme-mère. Au travers des onze autres corps, l'âme-mère enverra au petit corps de matière qui est le vôtre la force, l'Amour, la confiance, la santé parfaite bien évidemment, et tout ce que vous souhaitez.

 

Alors émanera de ce magnifique Corps de Lumière – qui fait partie du douzième corps, le plus puissant dans l'Amour –, une énergie toute douce et toute fine qui traversera les onze autres corps subtils et atteindra votre corps de matière. Cette énergie s'appelle essentiellement "Amour".

 

Ce que nous venons de dire peut vous paraître un peu étrange mais, plus vous évoluerez, plus vous comprendrez.

 

Le « revers de la médaille » est que vous serez plus vulnérable dans la vie de la matière lorsque vous serez totalement en harmonie avec vos corps subtils, vos corps énergétiques. Vous pourrez pallier à cela en prenant plus de hauteur par rapport à la vie. Alors vous serez hors d'atteinte de toute souffrance venant de l'extérieur.

 

Petit à petit, vous ressentirez ce que nous vous disons. Aujourd'hui, nous faisons juste une petite ouverture sur "autre chose", une autre façon de penser, d'Aimer, d'agir, et tout simplement d'être.»



14/06/2018
0 Poster un commentaire

A l'orée des mondes

sunrise-1756274_1280.jpg      A l’orée des mondes, vous êtes en chemin et le mouvement s’est remis en route après une longue période de chaos et de brouillard.

 

Vous n’avez pas forcément conscience de cette perspective nouvelle car vous êtes dans le tout début du renouveau.

 

Vous l’avez attendu, vous l’avez imaginé… Et il ne ressemble bien sûr pas à tout ce que vous pensiez… Alors, il vous échappe encore.

 

Pourtant ce frémissement est bien là !

 

Plus que tout, il est capital que vous gardiez les idées claires sur ce que vous souhaitez vraiment car tout se joue maintenant. Ecoutez votre cœur, laissez-vous inspirer… Quelle est sa musique, quel est son parfum, quelle est sa couleur ?… Laissez-vous guider, pas à pas, comme si vous étiez aveugle et qu’une main céleste vous accompagnait… Osez vous dire ce que vous voulez maintenant.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi est-ce si important ?

 

Comment le monde pourrait-il changer si vous ne changez pas vos rêves pour des rêves plus grands et plus justes ? Vos rêves ont besoin d’être enfin à votre mesure. Voir grand. Voir beau. Voir en couleurs… Et rester en contact avec votre cœur d’enfant pour que ce rêve soit bien celui de votre âme.

 

Là, vous pourriez être surpris par sa simplicité et sa récurrence : n’est-ce pas ce que vous imaginiez quand vous étiez enfant ? La boucle est en train de se boucler pour nombre d’entre vous… Le souffle du destin s’est enfin réveillé sur votre Terre. Certains diront le souffle du Dragon. C’est un Dragon-Ami, et ce souffle est l’inspiration divine qui peut à nouveau se frayer un passage dans la matière après des mois et des mois de grands bouleversements et de nettoyages en profondeur.

 

La place est libre, l’horizon s’entre-ouvre.

 

Soyez confiants ! Tout bouge ? C’est normal, le dragon s’ébroue !

 

Riez, jouez, soyez vivants… C’est ainsi que vous créerez votre monde, votre paradis…

 

 

Texte partagé par – Les services de la Nouvelle Terre.

 


25/05/2018
0 Poster un commentaire

La qualité de l'Amour connue sous le nom de grâce

mandala-1866212_640.jpg  Que ce texte vous illumine comme il m'a illuminée. Cultivons la grâce

 

 

 

Mes bien-aimés,

 

Parlons de la qualité de l’amour connue sous le nom de grâce. Cette qualité est présente chez un individu qui réalise que sa vie ici sur Terre est un don, et qui cherche à vivre en harmonie avec le pouvoir suprême qui crée dans l’univers tout ce qui apporte la liberté spirituelle, émotionnelle et mentale et des sentiments profonds de bonheur. Ils se rendent compte que l’univers contient des bénédictions infinies qui les soutiennent avec une vie abondante, la joie et la prospérité. On reconnaît qu’il y a toujours un afflux de bien dans leur vie, même s’ils ont le sentiment qu’ils n’ont rien fait pour le mériter. Lorsqu’une personne vit en alignement avec la réalité plutôt qu’en lutte contre les illusions, elle vit dans un état de grâce et sa conscience élargie mène inévitablement à une gratitude intense et à des actions motivées par la compassion envers les autres. La grâce libère un individu de l’impulsion d’agir sur des sentiments qui servent moins que le bien le plus élevé.

 

Donner du service aux autres est une expression naturelle de la grâce et des sentiments de bonté, d’amour, de compassion, de rayonnement, de joie et de sérénité qui lui sont associés. La grâce donne à partir d’un sens de l’abondance. Quand on est en état de grâce, le service aux autres ne se sent jamais obligé ou n’a aucune trace de ressentiment dans son expression. En maintenant l’équilibre et la stabilité face aux défis et aux obstacles sur le chemin de la vie, une personne vit dans un état de grâce. La grâce est un processus d’illumination et donne la capacité de discerner les priorités des innombrables distractions qui réclament l’attention. Dans la grâce de l’unité avec la source ultime, on peut laisser couler l’amour à travers eux, ce qui permet une intimité plus profonde avec les autres. La grâce permet de voir leurs liens avec ceux qui se situent au-delà de leur famille biologique, de sorte que même s’ils voient des défauts, on peut aussi voir leur divinité.

 

La grâce est la chaleur dans le cœur qui donne le courage de porter la connaissance que l’amour prévaudra face à des situations apparemment impossibles. C’est d’avoir tant d’amour dans son cœur que l’abandon n’est pas une option. Cette prise de conscience élargie mène à une gratitude intense et à des actions motivées par la compassion et la réalisation que le pouvoir qui crée l’univers (Créateur, Source, Dieu) soutient l’individu et que s’ils s’alignent avec ces forces, ils peuvent co-créer une vie d’abondance et de joie en s’abandonnant sans effort à vivre en harmonie avec la réalité. Quand on a développé la capacité de s’épanouir avec grâce dans des conditions difficiles, on développe la foi qu’on peut atteindre la grâce à tout moment, sachant que cet individu est certain que ses pensées, sentiments et actions seront toujours en harmonie en lui, peu importe l’incertitude sur l’issue d’une situation.

 

La Grâce, c’est de la gratitude pour tout ce qui est. C’est ressentir de la gratitude pour ses bénédictions, malgré les circonstances. C’est la réalisation de l’individu que des trillions de cellules dans son corps se coordonnent toutes pour leur donner la vie et ils deviennent conscients de tous les événements, synchronicités et coïncidences qui doivent se produire pour les soutenir dans leur vie. La grâce est un état d’esprit chez un individu qui reconnaît librement les adversités dans ses expériences et qu’il transcende en s’élevant au-dessus de lui. Comme un individu se déplace à l’unisson avec tous les êtres, toutes les choses et tous les événements, cela conduit à un profond sentiment d’appartenance et de connexion, qui est un état d’amour divin. Une personne vivant dans la grâce réalise l’interdépendance de toute existence et ne dépend d’aucune personne ou chose. L’individu fait l’expérience de la réalisation que le moi et l’autre sont finalement issus du même lieu et ne sont donc pas séparés, mais sont reliés en tant que partie d’un tout. La grâce, c’est quand on est en paix avec soi-même, avec sa communauté et avec le monde. L’état d’esprit en grâce plaît au Créateur et un tel pouvoir ineffable permet de maintenir cet état.

 

La grâce est le sentiment que l’on ressent que les forces de l’univers conspirent en son nom alors qu’elles se rendent compte qu’elles sont soutenues par quelque chose qui dépasse leur propre pouvoir individuel. La grâce est tout autour de chaque personne comme l’énergie de l’univers. En tant que force spirituelle, la grâce permet à une personne de réaliser ses convictions, de faire ce qui est juste même lorsqu’il est difficile de le faire, et elle est cultivée en exerçant des actions justes chaque jour, en nourrissant son esprit et en prenant des pauses des défis de la vie afin de reconstituer sa vitalité et sa force de vie. Tous les êtres vivants souhaitent survivre et prospérer. Quand l’humanité fait l’expérience de la grâce, elle sait qu’elle prospère en harmonie avec elle-même, avec tous les autres et avec l’univers. La grâce est une transformation bienveillante en une plus grande sagesse, compassion et joie comme résultat de la communion et de la connexion avec la Source de l’univers. Tout le monde, indépendamment de la religion, de l’histoire personnelle ou de la capacité, a accès à la grâce.

 

Je vous laisse maintenant avec la pensée que votre cœur et votre esprit soient ouverts et remplis de la grâce d’en haut dans la réalisation que l’univers entier travaille pour vous et en votre nom.

 

JE SUIS l’Archange Gabriel

Marlene Swetlishoff/Tsu’tama.

Traduit par Frédérik pour https://www.messagescelestes-archives.ca

Source : http://www.therainbowscribe.com


04/05/2018
4 Poster un commentaire

Une minute par jour de liberté

éducation.pngJ’aimerais vous soumettre si vous le souhaitez, une micro méditation (une minute) par jour, dans un premier temps, sur des sujets d’ordre mondial.

 

La première s’intitule ; Un monde sans armes.

 

C’est une méthode très simple :

 

Cette minute nous l’avons tous, que ce soit dans la salle de bain, aux toilettes, en marchant, dans les transports en commun, au lit avant de s’endormir ou de se lever, en fait, à chaque fois que nous ruminons sur nos problèmes.

 

Pour le sujet qui nous intéresse, il nous suffit juste d’imaginer ce que serait le monde sans armes. Quel est notre ressenti ? Ressentons nous la paix, la sérénité ? Etre dans le ressenti et non dans la réflexion.

Ne pas rentrer dans des monologues incessants du genre « quel pays osera ? ».

Cela doit être un moment de voyage, de pure création, de joie, d’exaltation.

Faites preuve de création !!! Tout est permis, c’est la liberté.

 

 

Pourquoi cette méthode ?

 

De par mes réflexions, méditations et mes quelques connaissances, j’ai fait des suppositions et cette constatation : Si la loi d’attraction existe, le bas astral et notre mauvaise habitude de voir les choses plutôt négatives que positives ne fait rien bouger sous le soleil.

Le bas astral, ce sont toutes ces mauvaises images qui nous traversent, les cauchemars, les peurs, en fait, tout ce qui nous passe par la tête de pas très harmonieux. En fait, c’est comme un « catch dream » qui attrape toutes nos émotions basses. Toutes ces images sont collées dans le bas astral et la loi d’attraction fait son œuvre, car pour cette loi, il n’y a ni bien ni mal, tout ceci n’est qu’énergie.

 

Donc bêtement je me suis dit : « Et si un grand nombre de personne dans le monde inversait le processus, ne mettrait que des images harmonieuses ? »

 

Laisser vagabonder notre imagination pour un monde meilleur.

 

Soyons les créateurs du monde de demain.

 

Nous sommes tous des créateurs pour l’univers mais à notre insu.

 

Nous sommes de plus en plus nombreux de par le monde à aspirer à une civilisation de paix et ceci n’est pas un rêve. Contactons toutes ces personnes en méditation, donnons nous la main, cela nous donnera l’élan pour coller de belles images.

De plus cette méthode ne peut qu’être bénéfique pour nous, plutôt que de voir le verre à moitié vide nous finirons par le voir à moitié plein, nous serons moins stressés et le seul chant d’un oiseau ou d’un ruisseau nous remplira le cœur.

Je nous souhaite d'être des merveilleux créateurs.

 

Si vous pensez que l’idée n’est pas dénuée de sens et bien faites là circuler !!!

 

Isabelle

 


30/03/2018
0 Poster un commentaire

Comment réharmoniser nos 4 éléments

4 éléments.jpg   Les 4 éléments

 

À l’origine, il s’agissait d’une hypothèse de certains philosophes grecs, notamment d’Empédocle au Ve siècle av. J-C, selon laquelle tous les matériaux constituant le monde seraient composés de quatre éléments, dont chacun est représenté par un symbole différent dans la tradition alchimique  :

 

 

la Terre   

l’Eau          

l’Air          

le Feu       

 

 

Précisons que ces 4 éléments sont des énergies, à ne pas confondre avec leur sens usuel. Ils sont issus de la même énergie mais chacun d’eux en est un reflet différent. C’est pour cette raison qu’il est intéressant d’ailleurs de les dessiner en utilisant notre ressenti ou notre vision intérieure, ou les deux, pour ensuite méditer sur chacun d’eux afin de nous faire une idée sur leur nature et leur affinité.

 

 

 

Les 4 tempéraments

 

Aux 4 éléments correspondent 4 tempéraments :

 

- L’élément Feu correspond à un tempérament bilieux, ou coléreux, à l'appareil musculaire, à toute l'activité volontaire. C'est un tempérament chaud et sec.

 

- L'élément Air correspond à un tempérament sanguin, à l'appareil respiratoire et circulatoire, aux fonctions sexuelles. C'est un tempérament chaud et humide.

 

- L'élément Eau correspond à un tempérament lymphatique, ou  flegmatique, à l'appareil digestif, à l'état végétatif et au sommeil. C'est un tempérament froid et humide.

 

- L’élément Terre correspond à un tempérament nerveux,  ou mélancolique, au système nerveux et aux fonctions cérébrales, à toutes les fonctions de contrôle. C'est un tempérament sec et froid.

 

 

 

Correspondances zodiacales

 

Aux 4 éléments correspondent également des signes du zodiaque.

 

Suivant les auteurs, cette correspondance  s’appuie sur un symbolisme astrologique plus ou moins prononcé dont l'exemple type est « l'homme zodiacal ».

 

 

Bélier – Feu

Balance - Air

Taureau - Terre

Scorpion – Eau

Gémeaux – Air

Sagittaire – Feu

Cancer – Eau

Capricorne – Terre

Lion – Feu

Verseau – Air

Vierge - Terre

Poissons - Eau

 

 

 

 

 

Equilibrer - Harmoniser

 

Dans toutes les philosophies traditionnelles et les sagesses primordiales, on retrouve la représentation de ces quatre éléments parce qu’ils sont à la source de tout ce qui vit, évolue et se recrée, ainsi en est-il du monde minéral, du monde végétal, du monde animal et de l’Etre humain. Il nous est demandé de vivre en accord avec ces 4 énergies car sans leur présence il n’y aurait jamais eu de vie consciente dans la matière. Rien de nous-mêmes n’est construit sans les 4 éléments qui, ensemble,  forment notre constitution interne et externe. 

 

 

Il me paraît essentiel de veiller à la bonne circulation de ces 4 énergies afin d’obtenir le meilleur équilibre psychique et physique. En effet, parfois, il m’arrive de croiser des personnes qui ont un excès ou une carence sur un de ces éléments. Donc, je vais essayer de vous faire part de mes observations et expériences :

 

- Pour un déséquilibre de l’élément Terre, nous avons tendance à être trop « terre à terre » ou bien « à ne croire que ce que l’on voit » et à trop se préoccuper du monde matériel. Pour rééquilibrer cet élément, il est intéressant de méditer sur l’élément Air.

Choisir un moment calme. Si vous avez dessiné votre élément Air, visualisez-le et imprégnez-vous des sensations, des images qu’il déclenche en vous. Puis fermez les yeux et imaginez que tout votre corps se remplit de l’élément Air et même d’une légèreté aérienne.

 

- Pour l’élément Eau, nous avons tendance à être dans la lune, dans la rêverie, et à être inactif. Evitons  de monter en épingle nos émotions, de ruminer.

Afin de compenser ce déséquilibre, il va falloir travailler dans la matière au sens propre du terme (jardinage, bricolage…). Il est important d’être très présent lorsque nous y travaillons : «Je suis à ce que je fais ».

 

- Pour l’élément Air, le déséquilibre s’exprime par une tendance au papillonnage, au survol des choses par une tendance à ne pas trier le trop-plein d’informations. Afin de calmer ce flux d’informations où le mental est roi, il est profitable de pratiquer la méditation, d’être à l’écoute de son corps, à l’écoute de la nature.

 

- Enfin en ce qui concerne l’élément Feu, nous avons trop souvent tendance à exprimer de la colère ; je ne parle pas ici d’une colère passagère qui est utile, mais d’un état colérique. Evitons l’agitation (état extérieur et intérieur).

Il est nécessaire dans le cas présent de méditer sur l’élément Eau. Si vous avez dessiné votre élément Feu, visualisez-le, imprégnez-vous des sensations produites. Fermez les yeux, une eau pure et cristalline pénètre par votre tête et ressort par vos pieds, elle emporte avec elle toutes vos agitations.

 

Précisons qu’il s’agit de tendances. Ainsi, on peut être du signe du Bélier et avoir en soi l’élément Feu relativement équilibré parce qu’il a fait l’objet d’un travail antérieur. Bien que relevant de l’élément Feu, il se peut qu’ on ait besoin de rééquilibrer notre élément Eau, ou notre élément Air, ou notre élément Terre. Il se peut également que la défaillance de l’une de ces 4 énergies n’apparaisse pas nettement. Dans ce cas, on médite sur chacune d’elles en respectant l’ordre suivant : Terre, Eau, Air, Feu.

 

 

 

Et maintenant…

 

A notre manière, sans être à même d’affronter le travail des 4 éléments au laboratoire (selon Paracelse), il nous est donc permis de travailler très  simplement sur nous-mêmes. La répétition, la sincérité et la patience seront nos alliées.

 

Dans la société d’aujourd’hui, pour chacun de nous, avoir un bon équilibre est devenu la bouée de sauvetage de notre navigation. Aussi, maintenir le contact avec notre Etre intérieur, développer notre enthousiasme à l’ouvrage, agir avec calme, participent de l’acquisition d’un subtil équilibre qui nous indique, telle une boussole, ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas.

Alors, lorsque par notre travail, on approche de l’équilibrage des 4 éléments, de  l’harmonisation des 4 énergies, la quintessence déjà en gestation va s’éveiller et s’animer. A ce moment-là, nous Renaîtrons.

 

Aussi, réveillons la plus grande richesse transmise par la Nature, notre Etre intérieur.

 

 

ISABELLE


22/02/2018
2 Poster un commentaire