Maître intérieur - uni-vers la conscience

uni-vers la conscience

uni-vers la conscience

Maître intérieur


La Déesse-serpent de l'initiation par Bertrand Duhaime

meditation-1384758_640.jpgÀ proprement parler, Kundalini est un autre nom de la terribles déesse hindoue Kali Shakti, la Grande Déesse ou la Mère du Monde, la Force primordiale de la vie ou le Feu latent et potentiel, qui réside dans le Soleil et qui siège dans le centre-racine, la Force latente à diriger et à maîtriser. Cette fréquence évolutive, électromagnétique, exprime, dans un degré de densification, l’Amour divin ou la communion avec l’Être suprême dans le service désintéressé. Elle est reliée à la fréquence de l’Énergie vitale cosmique.

 

Ainsi, Kundalini devient la Force vitale universelle, le «pranâ», habituellement lovée trois fois sur elle-même, à la base de la colonne vertébrale, en état de sommeil, chez l’être ordinaire, qui ferme de sa bouche le méat urinaire. Elle s’éveille lorsque le courant négatif et le courant positif ont réussi à nettoyer le canal central de la colonne vertébrale. Lorsqu’elle se réveille, elle siffle, se raidit, monte successivement dans les chakras jusqu’au dessus de la fontanelle. Alors, elle exprime la montée de la libido ou la manifestation renouvelée de la vie et elle induit dans l’extase. En fait, ce mot signifie le «Serpent enroulé et endormi». Par le recours à des techniques mystiques avérées, sous la surveillance d’un Guide, ce Serpent igné est progressivement activé. Alors, il en vient à se dresser et à se dérouler dans l’Arbre de Vie, servant, pour ainsi dire, d’ascenseur à la conscience, l’élevant sur les divers plans spirituels, jusque dans la Conscience divine. On lui donne diversement les noms d’«Arundathi», «Bhujani» et «Devi».

 

En fait, le mot «Kundalini» appartient à la tradition issue des écritures du Shivaïsme. Mais il est inutile d’aller aux Indes pour découvrir comment faire monter Divine Kundalini. Un être ne connaît cette félicité, cette joie indicible, que lorsque la Mère intérieure, logée dans le périnée, décide de monter le long de sa colonne vertébrale. Un jour ou l’autre, cela arrive à tout Être de Lumière rempli d’idéal et d’aspiration. Alors, la Sublime Déesse purifie le Sushumna permettant de connaître le but suprême de son existence : la Réalisation personnelle, la Béatitude d’Être parfaite. Hermès Trismégiste l’appelait : «La Force Forte de toutes les Forces.»

Une fois éveillée, la Kundalini peut se diriger soit vers le haut soit vers le bas. Si elle se dirige vers le haut, l’être bénéficie d’un plus grand développement spirituel; mais si elle plonge vers le bas, c’est la chute irrémédiable vers les ténèbres et le gouffre réel de la perdition. C’est pourquoi les Maîtres ont toujours conseillé d’éviter de chercher à la faire se déployer de force, afin de ne pas l’irriter et de ne pas subir sa morsure venimeuse. Car, plus puissante que tout le reste qui existe, cette force peut créer ou détruire. En revanche, il n’y a aucun danger à craindre si c’est un Être réalisé qui vous invite à connaître cette expérience inouïe. Kundalini ne contient aucune perversion ni aucun trouble en elle-même. Au contraire, elle dévore les maladies, ne dégageant qu’un pur élixir. Dans son royaume, il n’existe ni limite, ni pénurie, ni maladie mentale, ni perturbation physique.

 

Kundalini désigne le Saint-Esprit des Chrétiens. C’est la raison pour laquelle certains textes la présentent sous la forme du buisson ardent, de langue de feu, du serpent enflammée, caducée de mercure, de l’Arbre de vie illuminé, etc… Sauf que, avec le temps, des êtres endormis eurent vent du secret. Avec l’enfoncement dans l’enfermement, il naquit des mouvements, notamment des tantriques ou lamaïques obsédées par le sexe qui en déformèrent la tradition, en pervertirent le culte et en trafiquèrent l’enseignement sublime. Aujourd’hui, en librairie, on trouve à sa disposition nombre de livres sur le sujet. Mais il faut savoir qu’aucun d’entre eux n’aidera à éveiller le phénomène, ce qui peut être frustrant, démotivant et désespérant. Un chercheur peut parvenir à connaître nombre de principes et de lois, mais il parvient difficilement à faire monter la Kundalini.

 

En fait, Kundalini, c’est le Principe féminin de Dieu, la Mère divine, Adi Shakti, qui crée l’univers et le divinise dans ses moindres parcelles. Même la terre est divinisée, mais les humains ne le savent pas… Il existe deux conceptions de Kundalini : chez chacun, l’une se présente dans le monde extérieur, le Microcosme, et l’autre dans le monde intérieur, le Macrocosme. Elle préexiste à toute quête : il suffit de trouver et de déclencher l’interrupteur pour que le courant passe et circule. Mais attention, cette force est ombrageuse : qui tente de la forcer à faire son expansion la bloque dans son ascension. Il faut attendre qu’elle signale son heure. Mais, le jour où elle s’offre à monter, il faut être prêt, se montrer humble et réceptif. Car c’est un moment béni, attendu depuis toujours, qui élève dans le Royaume originel.

 

On peut comparer Kundalini à un câble électrique tressé de nombreux fils et enroulé sur lui-même. Elle monte en déployant progressivement ses anneaux, traversant en son centre chaque chakra ou centre d’énergie de la colonne vertébrale. Un chakra qui manque d’expansion réduit sa force parce qu’elle évite de faire du mal. Mais, avec le temps, elle se déploie comme l’éclair. Entre-temps, la Mère, pleine d’amour, qui veille sur soi, accompagnant de vie en vie, régénère les chakras, en réparant les dégâts, y éveillant les déités rectrices. Tant que les chakras sont bloqués, Kundalini ne peut prendre son élan, comme un ascenseur qui monte d’étage en étage. C’est ce qui arrive dans le cas d’une sexualité débridée, d’abus de drogue et d’alcool. L’énergie vitale qu’un être dépensée dans le plaisir et les activités triviales, il ne la détient plus pour s’élever en conscience.

 

La pression de Kundalini décroît au fur et à mesure que le Sahasrara s’ouvre. A ce moment, l’être sent circuler une brise fraîche de vibrations divines pénétrantes. Les sensations peuvent diffèrent d’une personne à l’autre, puisqu’il n’y a pas deux humains pareils. N’empêche qu’il s’agit d’un grand moment d’extase. Pas de souci à se faire, car, lorsque Kundalini s’éveille naturellement, elle prend sa montée en charge pour éviter de produire le moindre mal. Elle ramène au Père divin, ramenant dans l’Unité de l’Absolu. Elle apprend qu’un être n’est jamais et n’a jamais été seul, qu’il n’a jamais été séparé, qu’il n’a jamais été limité que par lui-même. En traversant la fontanelle, elle fait éclater la coquille de l’œuf, d’où l’Enfant intérieur peut renaître à lui-même. C’est le symbole de l’œuf de Pâques : l’être humain deux fois né sort de sa coquille et ressuscite. Quel jour de gloire ! L’Homme total apparaît brûlant d’amour, triomphant, radieux. Dans son élan, Kundalini éveille toute une gamme de pouvoirs et elle tisse nombre d’alliances cosmiques. Elle met en relation avec la Conscience Universelle, qui se met à exaucer spontanément ses prières. L’être humain, jusque là limité, devient un intercesseur du genre humain. Les Anges entonnent un hymne d’allégresse de voir un Être de Lumière se joindre à leur cohorte pour servir Dieu et l’humanité. L’être humain, tendu vers l’Absolu, fusionne avec lui, devient lui : il entre dans l’Éternité.

 

***

 

Le Kundalini-yoga compte huit étapes : les observances et l’abstinence ; la purification ; la formation du courage ; le développement de la fermeté ; le développement de l’endurance ; l’atteinte de la subtilité ; l’atteinte de l’évidence directe ; et l’identification à la Source divine dans le vide mental.

 

Le désir de déclencher l’ascension de Kundalini dans la colonne vertébrale illustre la quête de fusion avec l’Être suprême de l’homme. Mais son maniement donne lieu à des débordements sans réserve qu’il faut considérer comme un gaspillage inconsidéré de la Force originelle. La notion d’immortalité qui s’en dégage ne révèle que l’inconscience ou la puérilité. Pour recevoir l’Esprit, il faut être prêt à bénir la Matière et à assumer sa partie matérielle, son corps, non fuir de façon illusoire dans l’Essence. Ceux qui veulent agir dans leur vie, au lieu de passer leur temps, doivent recourir à deux moyens : l’affirmation et l’action. Il semble qu’autant l’Occident pèche en explorant la Matière au détriment de la quête spirituelle, autant l’Orient erre en explorant l’Esprit au détriment de la quête de survie.


23/10/2018
0 Poster un commentaire

Les Chakras



aura chakra couleur.jpg        Nos Chakras sont des centres énergétiques qui sont situés dans l’anatomie subtile. Ils acheminent dans le corps la force vitale et des informations d’ordre spirituel. La littérature ésotérique mentionne généralement sept Chakras, douze sont parfois décrits.

 

Ces centres énergétiques sont concentrés dans les ganglions neurologiques le long de l’épine dorsale et s’étendent vers les organes avec lesquels ils sont associés. Leur extension atteint le devant et l’arrière du corps.

 

 

Les sept Chakras sont :

 

-        Chakra racine, il se situe au coccyx,

-        Chakra sacré, au niveau du nombril,

-        Chakra solaire, au niveau du diaphragme,

-        Chakra du cœur « cardiaque », au centre de la poitrine,

-        Chakra laryngé, se situe à la gorge,

-        Chakra frontal « troisième oeil », entre les deux yeux,

-        Chakra coronal, se situe à la fontanelle.

 

 

chakras.jpg

 

 

Les confusions abondent dans la littérature en ce qui concerne les organes associés aux sept centres majeurs. Il existe des différences entre le système Oriental et Occidental.

 

 

Pour les Orientaux la correspondance est :

 

-        Le coccyx pour le centre racine,

-        Les testicules et les ovaires pour le centre sacré,

-        L’estomac ou l’abdomen pour le centre solaire,

-        Le thymus pour le centre cardiaque,

-        La thyroïde pour le centre laryngé,

-        La pituitaire pour le centre frontal,

-        La pinéale pour le centre coronal.

 

 

 

Pour les Occidentaux :

 

-        Les testicules et les ovaires pour le centre racine,

-        La rate pour le centre sacré,

-        L’estomac et l’abdomen pour le centre solaire,

-        Le cœur pour le centre cardiaque,

-        La thyroïde pour le centre laryngé,

-        La pituitaire pour le centre frontal,

-        La pinéale pour le centre coronal.

 

Il n’est pas surprenant que des peuples associent des organes différents.

Pour ce qui me concerne, ma sensibilité penche plutôt pour la correspondance Orientale, mais chacun est libre de choisir ce qui lui parle le plus.

 

 

 

Harmoniser ses Chakras

 

Comme pour toute chose, il est nécessaire d’y apporter une attention de temps à autre pour y faire les niveaux. Il est intéressant en méditation, de visualiser votre corps et les chakras. Ces centres énergétiques « Chakras » ont besoin d’être stimulés et équilibrés correctement. Trop d’énergie dans un centre peut-être malsain ainsi que trop peu d’énergie.

Si vous n’êtes pas habitués à cet exercice, visualisez un chakra par méditation, sachant qu’on commence toujours par le chakra racine. Votre attention doit se porter sur la couleur du chakra, sur les émotions qui vous arrivent et l’énergie qu’il émet.

 

Dans le cas, ou la couleur n’est pas appropriée, ou inexistante, quelques exemples :

 

- Vous êtes sur le chakra racine et vous y visualisez du noir, mettez-y à la place un beau rouge, plein d’énergie, lumineux (liste des couleurs ci-dessous),

 

- Une couleur qui manque de vitalité donnez lui du mouvement dans le sens des aiguilles d’une montre, afin de la dynamiser. A l’inverse, un chakra trop dynamique, trop d’émotions, utilisez une couleur de fermeture et reprendre ultérieurement le travail d’harmonisation.

 

- Pour un chakra inexistant reprendre l’harmonisation des chakras inférieurs.

 

La méditation doit être légère comme si vous regardiez des fleurs (cela doit être inspirant pour vous).

 

 

 

 

Listes des couleurs par chakra :

 

 

Ouverture

Fermeture

 

Racine : Rouge

Racine : Vert

Sacré : Orange

Sacré : Turquoise

Solaire : Jaune, Blanc

Solaire : Brun

Cardiaque : Emeraude

Cardiaque : Orange

Laryngé : Bleu

Laryngé : Rouge, Orange, Jaune

Frontal : Indigo

Frontal : Ecarlate

Coronal : Rose

Coronal : -

 

 

 

 

Les sept Chakras et leurs bienfaits 

 

 

Racine : Il soulage tous les maux des membres inférieurs, particulièrement au niveau des tissus musculaires des cuisses et de la circulation sanguine dans les pieds. Ce centre amplifie ainsi l’énergie pénétrant dans le corps par les pieds.

Il soulage les problèmes ayant un lien avec la désorientation, les peurs cachées ou subtiles et les maux associés aux surrénales, particulièrement les problèmes cardiaques, le stress et l’anxiété.

L’ouverture libère des talents acquis dans des vies antérieures dans le but de stabiliser une personne et de développer sa force de caractère. Ce centre est relié plus particulièrement au corps éthérique. Lorsqu’il est éveillé, l’individu commence à s’engager dans des pratiques spirituelles.

 

Sacré : Associé aux testicules et aux ovaires, lorsqu’il est ouvert correctement, il soulage toutes les maladies sexuelles et les problèmes de stérilité. On peut soulager les maux d’arthritiques associés à des déséquilibres protéiques, une ankylose générale de la structure squelettique et les maux de stress provoqués par une répression de la colère. Il accroît la désintoxication particulièrement dans le système urinaire.

Lorsqu’il est équilibré, se manifeste un accroissement de la créativité et de la capacité d’intégrations des émotions. Ce centre et le corps mental sont liés.

 

Cardiaque : Lorsque ce centre est éveillé, la qualité d’Amour Divin se manifeste en soi. Il influence tous les maux, toutes les substances nutritives, les maux cardiaques et infantiles. Lorsqu’il est correctement stimulé, on acquiert le contrôle du système immunitaire et du thymus. Les corps spirituels, émotionnel et astral sont associés à ce centre.

 

Laryngé : Correctement éveillé, il soulage les maux du système immunitaire et neurologique, la gorge et des bronches supérieures. La santé de tout le système endocrinien s’améliore. En stimulant ce centre, on peut soigner tous les maux psychosomatiques et ceux résultant d’une suppression du moi.

Un plus grand intérêt pour le domaine spirituel se manifeste.

 

Frontal : Stimule la glande pituitaire, le système immunitaire, la visualisation créatrice et les visions.

Il est associé au corps spirituel et au corps de l’âme.

 

Coronal : Correctement éveillé, il en résulte un alignement avec les forces d’ordre supérieur.

 

 

Dans le prochain article nous approfondirons les corps subtils.

Je vous souhaite de merveilleuses découvertes.


17/08/2018
0 Poster un commentaire

Les répercussions des pensées sur le corps de Monique Mathieu

 

wood-3212803_640.jpg    « Dans un temps plus proche que vous ne le supposez, il y aura des écoles de formation pour apprendre aux élèves, entre autres, combien il est important de bien penser, car une mauvaise pensée ou une pensée qui n'est pas harmonieuse a un impact important sur votre vie et sur votre corps.

 

Il ne s'agit pas d'écoles de pensée telles qu'il en existe en ce moment sur votre planète, mais d'écoles totalement reliées à la spiritualité, à un niveau spirituel supérieur de celui qui est le votre actuellement. Cela n'aura rien à voir avec les religions ! Il s'agira de la connaissance de ce que sont les êtres, grâce à la pratique d'une élévation vibratoire, à la concentration et à la façon dont ils formuleront leurs pensées.

 

La médecine telle que vous la concevez actuellement n'existera plus parce que les êtres auront compris que toute nuisance dans leur corps physique commence dans leurs corps subtils et dans leur psychisme, qu'ensuite il y a somatisation dans leur corps de matière. C'est à la fois bien plus compliqué et bien plus facile à comprendre ; il s'agit d'un déséquilibre vibratoire qui provoque des nuisances entre le corps physique et les corps subtils.

 

Certaines fréquences vibratoires sont en dualité. Donc, à partir du moment où vous comprenez l'impact de votre pensée sur vos corps subtils qui, eux-mêmes ont un impact sur votre corps physique, vous n'aurez plus besoin de médecin, vous saurez vous harmoniser vous-même. Il ne sera plus question de soins, il ne sera plus question de "maladie" - mot que nous n'aimons pas prononcer - car vous aurez évolué, car vous aurez compris qui vous êtes, ce que vous êtes et ce que vous êtes capable de faire.

 

Vous portez constamment votre attention sur votre corps physique parce que c'est lui que vous voyez, que vous touchez, qui répond parfois, par la douleur et par la dysharmonie, à vos incohérences et à vos pensées inférieures.

 

Vous êtes essentiellement vibration, et votre corps physique est la finalité de tous vos corps énergétiques ; il sert essentiellement à vivre des expériences matérielles dans une vibration relativement basse, ou même basse par rapport à la fréquence vibratoire de vos corps énergétiques.

 

Votre corps physique a sa propre fréquence vibratoire. Vos douze corps énergétiques ont leur propre fréquence vibratoire. Imaginez que de tous ces corps émane un son, un son harmonieux comme dans un orchestre, un son qui vous permet d'être en parfaite santé, qui vous permet d'avoir une vie plus longue, et qui vous permettra d'avoir, dans le futur, une vie cent fois, mille fois plus longue que votre toute petite vie terrestre.

 

Votre propre orchestre génère parfois des sons dissonants, car des fausses notes perturbent l'ensemble. C'est comme si, dans un orchestre, un musicien ne respectait pas sa partition, qu'il joue une musique en dysharmonie totale avec l'orchestre. À ce moment-là, tout l'orchestre est perturbé par ces fausses notes. Il peut s'arrêter parce qu'il ne supporte pas ce que le son dysharmonieux a provoqué sur ses douze corps subtils et sur sa matière.

 

Vous comprendrez la façon dont vous fonctionnez quand vous aurez toujours en mémoire que vos pensées affectent vos corps énergétiques.

Essayez de comprendre que vos douze corps subtils font partie de votre corps physique, tout comme vous faites partie de ces douze corps. En fait, vous êtes immense !

 

Donc, lorsque vous êtes en dysharmonie avec vous-même, surtout au niveau de vos pensées et de votre psychisme, ce sont surtout les premiers corps subtils, ceux qui sont le plus près de votre corps physique, qui sont les plus affectés. Il y a répercussion sur les autres corps.

 

Pour retrouver l'harmonie, soit l'orchestre élimine le mauvais concertiste, soit il lui demande de jouer les notes justes afin que l'orchestre puisse jouer en parfaite harmonie.

 

Que se passe-t-il dans ce cas-là ? Les êtres dont le corps est en dysharmonie commencent par aller voir un médecin, ce dernier prescrit un traitement – valable ou non, nous ne sommes pas là pour statuer sur votre médecine – qui n'aura pas toujours le résultat attendu.

 

Alors, les premiers corps subtils qui, eux, ressentent profondément la dysharmonie vibratoire du corps de matière, vont essayer de la rectifier par eux-mêmes. Ils n'y arriveront cependant que si la pensée de l'être accompagne cette rectification. Si la pensée continue à nourrir le corps de matière d'une fréquence inférieure, les corps subtils n'arriveront pas à et, à ce moment-là, quelque chose de beaucoup plus grave atteindra le corps de matière, le corps physique. Cela générera parfois des dysharmonies (nous n'utilisons pas le mot « maladies ») qui peuvent aller jusqu'à la destruction du corps.

 

Cet enseignement sera donné dans le futur ; ce sera un enseignement qui apprendra aux êtres à bien penser, à bien se rendre compte du pouvoir de guérison qu'ils ont sur eux-mêmes. Ils n'auront pas à aller voir un thérapeute ou un médecin, ils seront leur propre médecin.

 

Pour cela, il faut les êtres aient acquis une certaine connaissance, la connaissance essentielle est que tout est vibration, que vous êtes essentiellement énergie et vibrations. Energie, vibration, Energie, vibration…. Nous vous le répéterons dix fois, vingt fois, mille fois afin que vous puissiez le comprendre.

 

Si vous aviez la capacité de voir la fréquence vibratoire de votre corps, de voir ce qu'est réellement votre corps, (vous ne possédez pas les outils nécessaires), vous pourriez finalement vous rendre compte que votre corps de matière n'a aucune réalité, aucune densité !

 

Que font les êtres qui ont le don de bilocation ? Ils ont compris le processus : ils élèvent leur corps de matière à une certaine fréquence vibratoire, et ensuite ils peuvent être invisibles ; ils peuvent également se reconstruire par la pensée. Ils ont tous pouvoirs sur leur corps de matière et sa fréquence vibratoire  car ils ont connaissance de ce qu'ils sont réellement.

 

Tant que baserez votre conscience sur ce que vous êtes, sur votre corps de matière, sur tous les problèmes de ce corps de matière, tant que vous n'aurez pas compris que vous êtes un tout, que vous êtes une vibration, une énergie, que votre corps de matière possède sa propre fréquence vibratoire, sa propre énergie, et que vous pouvez avoir un impact énorme sur vous, vous serez toujours un peu en dualité avec vous-même et un peu en dysharmonie.

 

Dans l'enseignement que nous continuerons à vous donner, nous essaierons, petit à petit, de vous apprendre à mieux gérer ce que vous êtes. Aujourd'hui, nous ébauchons simplement ce sujet parce qu'il est nouveau.

 

Nous désirons vous faire comprendre ce que vous êtes, ce que vous allez devenir, et les immenses possibilités qui sont données à l'humain. Encore une fois, l'humain vit dans cette dimension, aveugle à lui-même et à ceux qui l'entourent...

 

L'humain vit avec des concepts qui sont faussés dès sa naissance, en raison de l'éducation qu'il a reçue et qu'ont reçue ses parents. Les bases de départ sont faussées, elles ne sont pas ce qu'elles devraient être. Alors, pendant toute sa vie, il vit sur des ces bases fausses, il ne sait pas ce qu'il est réellement et il n'a pas connaissance de ses capacités.

 

Une de ces fausses bases est de dire à un enfant, comme on vous l'a dit, qu'il deviendra un vieillard et qu'il mourra. À partir de ce moment-là il y a acceptation du vieillissement, parce qu'on vous a dit : " c'est obligatoire ! Le corps s'use, le corps vieillit ! Il y a l'enfance, l'adolescence, la maturité et la vieillesse".

 

Ce n'est pas ainsi que cela devrait se passer ! Il y a naissance de l'être, son enfance (qui devrait être beaucoup plus courte), puis son épanouissement qui pourrait durer des centaines, voire des milliers d'années.

 

C'est donc toute une éducation qui est à refaire ! À partir du moment où vous aurez intégré ce concept nouveau, il n'y aura plus de personnes âgées, il n'y aura plus de personnes en dysharmonie, il y aura l'harmonie dans les corps, il y aura la jeunesse éternelle !

 

Vous allez dire : "c'est un beau rêve, c'est de l'illusion, ce que vous décrivez est bien beau mais ce ne sera pas pour nous ».

 

Nous vous affirmons que vous pouvez régénérer vos corps et vos cellules ; vous pouvez refuser les dysharmonies ; vous pouvez aimer ce que vous êtes ; vous pouvez avoir une confiance totale en vous-même et en vos capacités, sans avoir besoin de recourir à un thérapeute Vous êtes comme un oiseau qui doit s'envoler de son nid et qui devra ensuite voler de ses propres ailes.

 

Petit à petit, avec les nouvelles fréquences vibratoires et avec le réveil des consciences, beaucoup de choses se placeront en vous. Vous ressentirez de plus vos corps énergétiques, vos corps subtils. Au début, chacun les ressentira à sa manière. Ils vous feront signe, ils vous diront : « j'existe, je fais partie de l'orchestre, et toi, qui est la base de la matière dense, évite de faire des fausses notes parce que la vibration qui en émane perturbe l'orchestre ».

 

Il n'est pas facile pour vous, êtres humains , d'adopter de nouveaux concepts, parce que depuis des centaines, voire des milliers d'années, il y a formatage par rapport à ce qu'est l'humain, par rapport à ce qu'il vient faire sur Terre, par rapport à son voyage d'études. En définitive, tout peut être différent, même sur ce monde !

 

Vous êtes sur un monde de dualité profonde. Cette dualité existe déjà en vous ; ce qui va peut être vous étonner, c'est qu'elle commence justement avec la fréquence vibratoire de votre corps et les fréquences supérieures vibratoires de vos corps subtils, de vos corps énergétiques. Il y a dualité entre les fréquences vibratoires, l'harmonie n'est pas encore parfaite, ce qui occasionne des difficultés dans votre existence.

 

Si vous aviez confiance en votre capacité de pouvoir régénérer vos cellules en permanence, que vous pouvez donner à votre corps de matière un souffle nouveau, une vibration nouvelle, tout serait bien différent pour vous ! Vous n'auriez plus besoin de thérapies et vous seriez de nouveau des êtres en parfaite harmonie, en parfaite santé, des êtres totalement capables d'aimer et d'offrir cet Amour à eux-mêmes et à la Vie.

 

Nous vous reparlerons de ce sujet sous un angle différent, mais nous voudrions ajouter ceci :

 

Lorsque vous êtes dans des difficultés, qu'il s'agisse de souffrance psychologique, affective ou physique, essayez de parler à votre corps, à cette matière que vous touchez mais qui, finalement, n'a pas la consistance que vous croyez ! Essayez de dire à votre corps que vous allez l'aider afin qu'il ne fasse pas de fausse note et que tout aille parfaitement bien pour lui, pour votre mental, votre psychisme ou vos pensées. Petit à petit vous y arriverez !

 

Commencez à lui parler ! Commencez même à demander à vos cellules de rectifier ce qui n'est pas parfait dans telle ou telle partie de votre corps. À ce moment-là, faites appel à vos douze corps et surtout à celui qui est le plus élevé. Demandez de l'aide à votre douzième corps énergétique – qui peut d'ailleurs correspondre d'ailleurs à l'âme-mère. Au travers des onze autres corps, l'âme-mère enverra au petit corps de matière qui est le vôtre la force, l'Amour, la confiance, la santé parfaite bien évidemment, et tout ce que vous souhaitez.

 

Alors émanera de ce magnifique Corps de Lumière – qui fait partie du douzième corps, le plus puissant dans l'Amour –, une énergie toute douce et toute fine qui traversera les onze autres corps subtils et atteindra votre corps de matière. Cette énergie s'appelle essentiellement "Amour".

 

Ce que nous venons de dire peut vous paraître un peu étrange mais, plus vous évoluerez, plus vous comprendrez.

 

Le « revers de la médaille » est que vous serez plus vulnérable dans la vie de la matière lorsque vous serez totalement en harmonie avec vos corps subtils, vos corps énergétiques. Vous pourrez pallier à cela en prenant plus de hauteur par rapport à la vie. Alors vous serez hors d'atteinte de toute souffrance venant de l'extérieur.

 

Petit à petit, vous ressentirez ce que nous vous disons. Aujourd'hui, nous faisons juste une petite ouverture sur "autre chose", une autre façon de penser, d'Aimer, d'agir, et tout simplement d'être.»



14/06/2018
0 Poster un commentaire

A l'orée des mondes

sunrise-1756274_1280.jpg      A l’orée des mondes, vous êtes en chemin et le mouvement s’est remis en route après une longue période de chaos et de brouillard.

 

Vous n’avez pas forcément conscience de cette perspective nouvelle car vous êtes dans le tout début du renouveau.

 

Vous l’avez attendu, vous l’avez imaginé… Et il ne ressemble bien sûr pas à tout ce que vous pensiez… Alors, il vous échappe encore.

 

Pourtant ce frémissement est bien là !

 

Plus que tout, il est capital que vous gardiez les idées claires sur ce que vous souhaitez vraiment car tout se joue maintenant. Ecoutez votre cœur, laissez-vous inspirer… Quelle est sa musique, quel est son parfum, quelle est sa couleur ?… Laissez-vous guider, pas à pas, comme si vous étiez aveugle et qu’une main céleste vous accompagnait… Osez vous dire ce que vous voulez maintenant.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi est-ce si important ?

 

Comment le monde pourrait-il changer si vous ne changez pas vos rêves pour des rêves plus grands et plus justes ? Vos rêves ont besoin d’être enfin à votre mesure. Voir grand. Voir beau. Voir en couleurs… Et rester en contact avec votre cœur d’enfant pour que ce rêve soit bien celui de votre âme.

 

Là, vous pourriez être surpris par sa simplicité et sa récurrence : n’est-ce pas ce que vous imaginiez quand vous étiez enfant ? La boucle est en train de se boucler pour nombre d’entre vous… Le souffle du destin s’est enfin réveillé sur votre Terre. Certains diront le souffle du Dragon. C’est un Dragon-Ami, et ce souffle est l’inspiration divine qui peut à nouveau se frayer un passage dans la matière après des mois et des mois de grands bouleversements et de nettoyages en profondeur.

 

La place est libre, l’horizon s’entre-ouvre.

 

Soyez confiants ! Tout bouge ? C’est normal, le dragon s’ébroue !

 

Riez, jouez, soyez vivants… C’est ainsi que vous créerez votre monde, votre paradis…

 

 

Texte partagé par – Les services de la Nouvelle Terre.

 


25/05/2018
0 Poster un commentaire

La qualité de l'Amour connue sous le nom de grâce

mandala-1866212_640.jpg  Que ce texte vous illumine comme il m'a illuminée. Cultivons la grâce

 

 

 

Mes bien-aimés,

 

Parlons de la qualité de l’amour connue sous le nom de grâce. Cette qualité est présente chez un individu qui réalise que sa vie ici sur Terre est un don, et qui cherche à vivre en harmonie avec le pouvoir suprême qui crée dans l’univers tout ce qui apporte la liberté spirituelle, émotionnelle et mentale et des sentiments profonds de bonheur. Ils se rendent compte que l’univers contient des bénédictions infinies qui les soutiennent avec une vie abondante, la joie et la prospérité. On reconnaît qu’il y a toujours un afflux de bien dans leur vie, même s’ils ont le sentiment qu’ils n’ont rien fait pour le mériter. Lorsqu’une personne vit en alignement avec la réalité plutôt qu’en lutte contre les illusions, elle vit dans un état de grâce et sa conscience élargie mène inévitablement à une gratitude intense et à des actions motivées par la compassion envers les autres. La grâce libère un individu de l’impulsion d’agir sur des sentiments qui servent moins que le bien le plus élevé.

 

Donner du service aux autres est une expression naturelle de la grâce et des sentiments de bonté, d’amour, de compassion, de rayonnement, de joie et de sérénité qui lui sont associés. La grâce donne à partir d’un sens de l’abondance. Quand on est en état de grâce, le service aux autres ne se sent jamais obligé ou n’a aucune trace de ressentiment dans son expression. En maintenant l’équilibre et la stabilité face aux défis et aux obstacles sur le chemin de la vie, une personne vit dans un état de grâce. La grâce est un processus d’illumination et donne la capacité de discerner les priorités des innombrables distractions qui réclament l’attention. Dans la grâce de l’unité avec la source ultime, on peut laisser couler l’amour à travers eux, ce qui permet une intimité plus profonde avec les autres. La grâce permet de voir leurs liens avec ceux qui se situent au-delà de leur famille biologique, de sorte que même s’ils voient des défauts, on peut aussi voir leur divinité.

 

La grâce est la chaleur dans le cœur qui donne le courage de porter la connaissance que l’amour prévaudra face à des situations apparemment impossibles. C’est d’avoir tant d’amour dans son cœur que l’abandon n’est pas une option. Cette prise de conscience élargie mène à une gratitude intense et à des actions motivées par la compassion et la réalisation que le pouvoir qui crée l’univers (Créateur, Source, Dieu) soutient l’individu et que s’ils s’alignent avec ces forces, ils peuvent co-créer une vie d’abondance et de joie en s’abandonnant sans effort à vivre en harmonie avec la réalité. Quand on a développé la capacité de s’épanouir avec grâce dans des conditions difficiles, on développe la foi qu’on peut atteindre la grâce à tout moment, sachant que cet individu est certain que ses pensées, sentiments et actions seront toujours en harmonie en lui, peu importe l’incertitude sur l’issue d’une situation.

 

La Grâce, c’est de la gratitude pour tout ce qui est. C’est ressentir de la gratitude pour ses bénédictions, malgré les circonstances. C’est la réalisation de l’individu que des trillions de cellules dans son corps se coordonnent toutes pour leur donner la vie et ils deviennent conscients de tous les événements, synchronicités et coïncidences qui doivent se produire pour les soutenir dans leur vie. La grâce est un état d’esprit chez un individu qui reconnaît librement les adversités dans ses expériences et qu’il transcende en s’élevant au-dessus de lui. Comme un individu se déplace à l’unisson avec tous les êtres, toutes les choses et tous les événements, cela conduit à un profond sentiment d’appartenance et de connexion, qui est un état d’amour divin. Une personne vivant dans la grâce réalise l’interdépendance de toute existence et ne dépend d’aucune personne ou chose. L’individu fait l’expérience de la réalisation que le moi et l’autre sont finalement issus du même lieu et ne sont donc pas séparés, mais sont reliés en tant que partie d’un tout. La grâce, c’est quand on est en paix avec soi-même, avec sa communauté et avec le monde. L’état d’esprit en grâce plaît au Créateur et un tel pouvoir ineffable permet de maintenir cet état.

 

La grâce est le sentiment que l’on ressent que les forces de l’univers conspirent en son nom alors qu’elles se rendent compte qu’elles sont soutenues par quelque chose qui dépasse leur propre pouvoir individuel. La grâce est tout autour de chaque personne comme l’énergie de l’univers. En tant que force spirituelle, la grâce permet à une personne de réaliser ses convictions, de faire ce qui est juste même lorsqu’il est difficile de le faire, et elle est cultivée en exerçant des actions justes chaque jour, en nourrissant son esprit et en prenant des pauses des défis de la vie afin de reconstituer sa vitalité et sa force de vie. Tous les êtres vivants souhaitent survivre et prospérer. Quand l’humanité fait l’expérience de la grâce, elle sait qu’elle prospère en harmonie avec elle-même, avec tous les autres et avec l’univers. La grâce est une transformation bienveillante en une plus grande sagesse, compassion et joie comme résultat de la communion et de la connexion avec la Source de l’univers. Tout le monde, indépendamment de la religion, de l’histoire personnelle ou de la capacité, a accès à la grâce.

 

Je vous laisse maintenant avec la pensée que votre cœur et votre esprit soient ouverts et remplis de la grâce d’en haut dans la réalisation que l’univers entier travaille pour vous et en votre nom.

 

JE SUIS l’Archange Gabriel

Marlene Swetlishoff/Tsu’tama.

Traduit par Frédérik pour https://www.messagescelestes-archives.ca

Source : http://www.therainbowscribe.com


04/05/2018
4 Poster un commentaire