uni-vers la conscience

uni-vers la conscience

Maître intérieur


Prana et Kundalini de Jean Dubuis

wallpaper-1531107_640.jpg   PRANA et KUNDALINI - Feu secret des Alchimistes

 

Ces deux termes, Prana et Kundalini, utilisés en yoga, possèdent leur équivalent en alchimie au niveau du travail de l'oratoire.

 

Le fait que les noms donnés à ces énergies n'en expriment ni le sens ni la nature conduit à la confusion et à 1'incompréhension.

 

Il est dit, au début du cours d'alchimie, que le cycle de l'énergie originelle indifférenciée se divise en deux énergies opposées : une active, le Nitre, une passive, le Sel. Nous pouvons dire maintenant que Kundalini appartient aux énergies du Nitre et Prana aux énergies du Sel. Afin d'adopter un langage conforme à nos traditions et à notre culture, nous nommerons désormais Prana : “Energie Vitale” et Kundalini : “Energie Spirituelle”, cette dernière étant appelée par les alchimistes : “Feu Secret”.

 

Ces deux énergies sont omniprésentes dans l'univers. Elles ont des supports divers dont la nature fait varier et leur quantité et leur qualité. Par analogie, le cuivre et l'argent sont bons conducteurs de l'électricité, et le fer, bon conducteur du magnétisme.

 

L'Energie Vitale se manifeste dans le corps par une sorte de radiation. Non que le corps irradie dans l'obscurité, mais il exprime plutôt une beauté, une sorte d'harmonie physique.

 

L'Energie Vitale est abondante dans les plantes et chez les animaux, son rôle essentiel étant de les maintenir en vie. Entourés de soins particuliers, ces derniers sont capables de rayonner fortement.

 

Par contre, l'Energie Spirituelle ne se trouve dans le monde que dans l'espèce humaine, c'est ce qui fait la différence entre les animaux et les hommes. Mais on doit aussi ajouter qu'elle n'est encore que potentielle chez la plupart des êtres car elle est verrouillée dans le bas de la colonne vertébrale, à l'extrémité de la moelle épinière. Ce sont les forts courants de l'Energie Vitale qui la maintiennent ainsi prisonnière.

 

Une différence encore importante entre ces deux énergies réside dans la nature de leur présence. L'Energie Spirituelle a une présence et une force constantes, indépendantes des cycles de la nature. Par contre, l'Energie Vitale a une présence et une force variables en fonction des cycles lunaires et solaires. Toutefois, l'Energie Spirituelle est assimilée au soleil en tant que source constante de lumière, par analogie avec la conscience qui est une étincelle permanente. Elle est à la fois attractive et contractive tandis que l'Energie Vitale s'extériorise comme de magnifiques fleurs qui éclosent.

 

L'Energie Spirituelle est du royaume de l'Eternité et rien de ce monde ne peut la toucher. Il faut dire que son blocage à la base de la colonne vertébrale n'est pas total. Une petite partie s'en échappe et c'est cette énergie affaiblie qui donne à l'homme sa soi-conscience, son sentiment du Je. La pensée du “je suis” est un signe de l'activité de la partie infinitésimale de l'Energie Spirituelle qui franchit la barrière des courants de l'Energie Vitale. Mais l'Energie Spirituelle prisonnière est en quantité infinie. Dans le corps de l'homme, elle est liée au rythme de la respiration. A chaque inhalation, elle monte à travers les centres sephirothiques jusqu'à une certaine hauteur qui caractérise le niveau de conscience atteint par l'individu, et elle redescend avec l'expiration.

 

Les niveaux atteints alors par l'Energie Spirituelle peuvent se diviser en trois zones qui correspondent aux Sel, Soufre et Mercure alchimiques.

 

- Quand la conscience réside dans les parties basses du corps, c'est le régime du Sel : la conscience est attachée aux plaisirs matériels. Les personnes concernées sont en général d'esprit très limité et les instincts primitifs sont puissants chez elles. Les concepts abstraits de vérité, de vertu, leur sont peu accessibles et le crime ne les effraie pas.

 

- Dans le régime du Soufre, la conscience réside dans la région du cœur. Les personnes concernées sont très actives, elles amassent aisément des richesses. Leur esprit est éveillé par toutes choses, aussi bien par celles du monde que par celles de la religion. Ces personnes ressentent douloureusement les contrariétés de leur conscience.

 

- Dans le régime du Mercure, la conscience réside dans la tête, le cou et la gorge. Les personnes concernées sont attirées par les côtés mystiques et les côtés occultes de la vie et de la nature, et c'est en elles que se produira le plus sûrement l'éveil de l'Energie Spirituelle.

 

Tous ces niveaux de conscience sont accessibles à des personnes chez qui cette énergie n'est pas encore éveillée, car une personne peut, grâce à une faible partie d'Energie Spirituelle, échapper à sa nature inférieure, la dominer, élever et concentrer peu à peu cette énergie dans les plus hauts niveaux.

 

Si on parvient d'abord à affaiblir puis à supprimer momentanément les courants de l'Energie Vitale, les courants spirituels sont libérés et, avec une force terrible, ils enveloppent le corps qui, pendant un instant, est perçu comme une brillante lumière illimitée.

 

Cette expérience se produit quand les courants vitaux cessent, avec la mort, mais elle peut aussi être produite par divers procédés. Elle est évidemment plus aisée au solstice d'hiver, vers la fête de Noël, quand l'Energie Vitale est à son minimum dans la nature. Elle peut présenter des aspects divers :

 

- La lumière brillante peut prendre, pour l'intéressé, l'aspect d'un ange ou de son “moi” ou d'un instructeur spirituel.

 

- Elle peut provoquer une projection astrale avec la perception correspondante du milieu environnant. - Elle peut provoquer un fonctionnement à l'état second de l'intellect sans liaison avec la logique de nature normale.

 

- Elle peut aussi provoquer des mouvements physiques incontrôlés : tremblements, respiration rapide, tournoiement, balancement ou position hiératique.

 

Cette expérience d'éveil de l'Energie Spirituelle est une des clefs d'entrée du chemin occulte et elle correspond à une renaissance. Peu de temps après, la perturbation de l'Energie Vitale cesse et l'Energie Spirituelle est à nouveau enfermée à la base de la colonne vertébrale.

 

Après cette expérience, le corps et l'esprit se réajustent pour s'adapter à la nouvelle lumière de cette initiation. Le corps change de manière subtile, devenant sensible à divers modes de perception différents des perceptions courantes. Inconsciemment, le physique change mais le changement du mental dépend surtout, à cette étape, de l'effort conscient consenti.

 

La seconde expérience sur ce chemin mystique sera de grande importance. En effet, la montée de l'Energie Spirituelle se fera de sa position de repos au sommet de la tête. Ceci sera le commencement de la régénération spirituelle. Dans cette seconde expérience, l'Energie Spirituelle se tracera un chemin qui ne peut plus être complètement bloqué par l'Energie Vitale.

 

Il y a beaucoup de confusion concernant les différentes méthodes pour obtenir la montée de l'Energie Spirituelle. Le mieux est de se souvenir que cette énergie est la totalité de l'Intelligence, que cette montée ne doit pas être artificiellement induite tant que la préparation correcte n'est pas achevée.

 

Nous avons dit au début de ce texte que nous traduisions le mot Kundalini par Energie Spirituelle. Ceci n'est pas entièrement possible, parce que le mot Kundalini est utilisé dans deux sens différents : celui que nous lui avons donné d'Energie Spirituelle et celui d’indiquer le lieu où cette énergie entre et demeure bloquée.

 

Avant de décrire les effets de l’Energie Spirituelle, nous devons dire que son éveil perturbe et déstabilise les courants d'Energie Vitale. Ces derniers donnent alors des effets plus spectaculaires que ceux de l’Energie Spirituelle mais ne doivent pas être confondus avec eux. Ainsi, il peut se produire des sensations de “lumière” qui accompagnent de très forts courants chauds le long de la colonne vertébrale. L'Energie Vitale peut se concentrer fortement dans certaines zones, en particulier dans le sommet de la tête, près du centre de Kether, et ceci agit comme un diamant sur ce centre ; ce qui fait que le chercheur peut croire qu'il a un éveil de l'Energie Spirituelle sur le centre de Kether alors que les phénomènes ne sont dus qu'à l'Energie Vitale. Cette confusion, due à une mauvaise information, ne présente pas de réel danger si ce n'est que ceci risque de décourager le chercheur dans la poursuite de son éveil.

 

L'Energie Spirituelle est donc beaucoup moins spectaculaire dans son ascension et les divers phénomènes suivants peuvent se produire :

 

1. Une suite de douleurs intenses qui peuvent créer l'idée de maladie.

2. Une sensation de fourmis qui grimpent lentement et sautent ici et là au lieu de se diriger vers le centre de la tête.

3. L'Energie peut, avec un sentiment de calme comme l'eau d'un lac et sans qu’il y ait ni peur ni crainte, aller d'un centre à l'autre jusqu'à celui de la tête.

4. La montée peut se faire en zigzag comme en suivant le corps ondulé d'un serpent, d'où son nom de feu-serpent.

5. L'Energie peut sauter un ou plusieurs centres et ne s'arrêter qu'après un bond.

6. L'Energie peut atteindre le centre du sommet dans un éclair de lumière.

 

chakra-chart (1).jpg

 

Quand l'Energie Spirituelle atteint le crâne et le dépasse en formant une sorte de fleur, il se produit une sensation bien définie et la conscience est éveillée à un niveau élevé de béatitude, tandis que les forces vitales sont à nouveau renforcées et revitalisent le corps. Cet état est représenté dans la Qabal par la tête du serpent tournée vers Kether, sa langue touchant le onzième Sentier. Ce qui provoque, selon le symbole de ce Sentier, une scintillation de l'intelligence. Ensuite, l'Energie Spirituelle se retire à nouveau à la base de la colonne vertébrale. La suite est une surprise pour l'aspirant car le corps et l'esprit sont fortement revitalisés et les forces et les faiblesses du caractère sont considérablement exagérées. Ainsi, il est fort possible que 1'aspirant, le lendemain, soit fortement perturbé par des pulsions sexuelles.

 

Une longue période de progrès graduels commence. A cette étape de l'éveil, le travail conscient sur la force vitale devient possible. Il s'ensuit une régénération spirituelle, et des aspects divers de l'intelligence commencent à briller. Quelquefois l'énergie n'éveille qu'un centre et les conséquences on sont les suivantes :

 

 

 

 

 

CENTRES 

CONSEQUENCES

 

Base de la colonne

Région génitale

Le coeur

La gorge

Base du nez

 

Maîtrise des 4 éléments

Pouvoir du plaisir

Compréhension

Clairaudience

Clairvoyance

 

 

 

 

Théoriquement, aucun centre ne peut être ouvert avant le centre du haut de la tête. Le but initial de la montée de l'Energie Spirituelle est de permettre le commencement du travail conscient avec cette énergie. L'ouverture successive des centres est le second but mais il y a danger à insister trop spécialement sur les centres inférieurs, la conscience de l'adepte pouvant être abîmée en ce cas. Chaque expérience encourage l'aspirant à persévérer sur le Sentier.

 

Il a été dit précédemment que l'éveil donnait progressivement une faculté de contrôle et d'utilisation de l'Energie Vitale. Mais il est utile, maintenant, de comprendre que la revitalisation ou l'éveil des centres par l'une ou l'autre des énergies ne donne pas le même résultat.

 

Si le centre n'a pas été éveillé par l'Energie Spirituelle, la concentration de l'Energie Vitale sur le centre donnera immédiatement un certain nombre de résultats conscients comme des perceptions de couleurs, de sons ou, dans d'autres domaines mal commodes à expliquer, comme des sensations globales donnant en une fois une perception identique à une intégration simultanée des cinq sens.

 

Mais ces expériences ne seront que momentanées et liées au cycle d'activité de l'Energie Vitale. Par contre, la concentration de l'Energie Spirituelle et l'éveil qui en résultera ne donneront pas des résultats conscients immédiatement : il n'y aura pas de cycle ou de recul mais une progression irréversible qui sera proportionnée aux efforts de l'aspirant.

 

Avec le commencement de la régénération par l'Energie Spirituelle commencent d'autres expériences, la principale étant un sentiment précis d'entrer dans une autre dimension où un enseignement intérieur devient peu à peu accessible. Il peut aussi se produire un état second de la conscience qui perçoit alors un de ses états, différents de l'état physique ordinaire. Ceci se termine souvent par un ralentissement de la respiration et une sorte de catalepsie spirituelle qui apporte vitalité et renouveau au corps. Cet état peut atteindre quelquefois un état cataleptique où la parole elle-même n'est plus possible. Une longue préparation est nécessaire avant car le bienfait apporté est au-delà du monde physique et il peut en résulter comme une détresse et une désorientation de l'esprit.

 

L'Energie Spirituelle n'obéit pas à l'homme physique. Cette énergie omniprésente est comparable à une pression qui ne demande qu'à agir.

 

La modification de l'Energie Vitale et de la composition du sang de l'adepte (qui peut se faire par les élixirs végétaux et métalliques) provoquent une libération progressive de l'Energie Spirituelle.

 

Le développement successif des centres, après que l'Energie Spirituelle ait atteint Kether, conduit peu à peu à un état définitif et peut se comprendre à travers plusieurs mots. Ceci peut être l'état de Grâce de certaines religions, mais on peut dire aussi que l'aspirant est devenu un Enfant de Dieu et qu'il a atteint la vie éternelle.

 

 Jean DUBUIS

 

 

sephirot.jpg

 

 

 


26/03/2020
0 Poster un commentaire

Sommes nous attachés à nos idées

almond-tree-4933573_640.jpg    Je vous propose un texte qui m'a été donné, mais dont je ne me souviens plus qui est cette personne et je m'en excuse auprès d'elle. Je trouve son texte à propos dans  ce tournant de notre évolution. Merci à elle. Prenez soin de vous !

 

 

 

A quoi sommes nous attachés, au bonheur ou à nos idées ?

Souvent nos idées nous divisent, nous mettons beaucoup d'énergie à les défendre.

Nous réagissons et entretenons en nous des tensions qui créent du mal être. 

Ne pas craindre de lâcher une idée, même si elle nous paraît si juste.

 

Pareil au réveil de la nature au printemps, être confiant que sans lutter, ce qui est vrai et important s'imposera.

Trouver son silence intérieur.

Être disponible à la joie de chaque instant.

Voir la vie s'occuper de vous bien mieux que nous-mêmes.

Rester attentif à ne pas perdre ce sentiment profond de paix.

 

Nos sociétés ont prospéré grâce à notre imagination. Nous avons inventé de toute pièce des réponses aux mystères de la vie. Utilisons notre pouvoir de penser pour nous aider à vivre. Nous avons le droit de nous composer des histoires qui nous ressemblent, si nous ne les imposons à personne, notre liberté est totale.

Dans notre recherche d'un sentiment de confiance, créons-nous un panthéon qui nous veut du bien. Affirmons-nous à croire en un avenir plus juste, plus harmonieux, donnons une chance à ce qu'il y a de meilleur chez l'humain.

Trouvons notre bien-être, notre équilibre, afin d'avoir la force d'apporter notre énergie à la réalisation de cette civilisation dont notre coeur rêve.


19/03/2020
0 Poster un commentaire

La fin de l'illusion

antelope-4840335_640.jpg  Voilà un texte un peu long, mais il m'a bien intéressé, je vous le partage.

 

Quelle merveilleuse phase de vie vous traversez !  Vous parvenez à la Fin de l’Illusion, ce qui se produira à travers des effondrements successifs.  Jusqu’à ce jour, vous gardiez le souvenir plus ou moins précis de votre volonté de fouler le sol de la Terre en ces heures de grandes transformations parce que vous vouliez participer aux changements qui s’imposeraient pour assurer qu’elles se produisent.  Chez vous, les Graines d’étoiles, votre désir le plus secret et le plus profond a toujours consisté à vouloir changer le monde, à dissiper l’Illusion afin de restaurer, dans sa pureté originelle, le Paradis terrestre.  Comme une sage-femme, vous vouliez contribuer à la renaissance de votre planète.  Alors, sachez que le processus de cette naissance est déjà bien enclenché et qu’il est plus avancé que vous ne pourriez le croire.

 

Depuis le mois de janvier, il se produit beaucoup de mouvement au cœur de votre réalité personnelle.  Certaines des vieilles pierres de fondation qui vous ont soutenu tout au long de notre long Détour par la dualité ont disparu parce que vous n’en avez plus besoin.  Après tant d’années de transformations, il peut perdurer en vous une sensation de fatigue extrême, cette impression d’être complètement vide, même à plat.  Et, de longs moments, vous en vivez dans un fort sentiment de déconnexion de tout ce qui se passe autour de nous.  Vous auriez tort de vous en préoccuper, il ne s’agit là que d’un état d’être bien temporaire.

 

Vous devez savoir que, parfois, à la suppression d’une vieille pierre de fondation, une nouvelle pierre, mieux ajustée à votre plan ascensionnel originel, la remplace immédiatement, ce que vous reconnaissez à une certaine phase d’instabilité, mais aussi d’excitation.  Pour un moment, vous avez le sentiment que quelque chose d’énorme et de merveilleux pourrait se produire.  Autour de vous, vous ressentez tout différemment.  Mais, à d’autres moments, lorsqu’une vieille pierre de fondation est retirée de sa position, elle n’est pas remplacée tout de suite,  parce que la nouvelle qui doit la remplacer n’est pas tout à fait prête.  C’est en pareil cas que vous éprouvez, pour un moment, le sentiment le plus fort de déconnexion.

 

Avec le repositionnement actuel des pierres de fondation, autant en vous qu’autour de vous, ébranlées, les structures auparavant solides deviennent très instables.  Vous n’avancez plus sur un terrain très solide et sécurisant.  En ce moment, vous éprouvez le sentiment que le monde entier approche d’un changement de parcours considérable.  Vous en obtenez la preuve extérieure dans le déplacement des plaques tectoniques de la terre, dans l’apparition de signes avant-coureurs d’éruptions volcaniques, de la production de phénomènes climatiques extrêmes qui, tous, servent à libérer l’accumulation de la puissante énergie du Monde nouveau.

 

Dès lors, vous gagneriez à comprendre que vous n’avez plus d’autre recours que de trouver la stabilité quelque part ailleurs, soit sur des plans de conscience plus vastes.  L’expression d’une plus large part de votre justesse, dans l’Amour et la Vérité, ne pourrait que contribuer à diminuer cette dérangeante sensation de déséquilibre que vous pouvez continuer de porter, parce que, jusque-là, vous ne saviez pas trop comment vous en libérer.

 

À vrai dire, depuis le premier jour de janvier, tout, jusque dans l’air, peut vous sembler différent des années précédentes.  Plutôt que d’avoir l’impression d’être passé dans une nouvelle année, vous pouvez avoir celle d’être entré dans une Réalité totalement nouvelle.  Cela s’explique par le fait que le Monde nouveau s’ancre enfin.  C’est pourquoi, en 2020, très souvent vous aurez l’impression de vivre dans une Ère de Magie, tellement vous assisterez à d’apparents prodiges, au sens que vous trouverez, sur certains arbres, de fruits murs dont vous ignoriez la présence, mais qui n’attendent plus qu’à être cueillis.

 

La présente année représente l’accélération de l’effondrement du Voile d’illusion, ce qui lancera dans une phase d’améliorations et d’éclaircissements dans nombre de domaines.  Pour tout dire, vous êtes parvenu aux premiers mois de votre immersion dans un plan de réalité complètement différent dans lequel tout ce qui ne résonne pas avec l’Énergie supérieure qui y prévaut déjà et ne cesse de s’affirmer, de s’amplifier, de s’intensifier, ne peut que s’effondrer et disparaître.

 

Toutes les vaines constructions du vieux monde ne crouleront pas en même temps,  même que, encore assez souvent, vous pourrez assister à la lutte suprême d’anciennes réalités tenaces en quête de survie.  C’est-à-dire que, vous pourriez assister à des événements purement fous, autant au sens de sombres et de déments que de lumineux, exceptionnels et inespérés.  Les tenants de la dualité ne vont pas aussi facilement lâcher le morceau, ce qui pourrait entraîner, dans les sphères de l’ancien paradigme, des tensions extrêmes et des événements chaotiques.  Mais, avec un peu de transcendance, en vous reconnaissant plus grand et puissant qu’eux, vous pourrez vous y faire et vous en tirer avec assez d’aise.

 

Ainsi, selon vos choix, en 2020, tout pourra contribuer à votre sortie du long Détour expérientiel dans la dualité, puisqu’il ne peut plus rien vous apporter, à part bien des souffrances inutiles et une régression temporaire plus sûre.  Déjà, les nouvelles énergies achèvent de tout nettoyer et de replacer les choses dans leur juste position.

 

Dans le nouveau contexte, en ce moment, l’ancien cours de votre vie ne peut que subir des changements radicaux.  Vous progressez comme si vous traversiez une rivière sur des tremplins, un parcours que vous avez fait mille fois, pour découvrir, cette fois, que certains des tremplins essentiels ont disparu.  Dès lors, vous devez soit trouver de nouveaux tremplins, qui vous restaient cachés jusque-là ou, à défaut, rebrousser vers la rive d’où vous venez pour chercher ailleurs un autre moyen de la traverser.  Mais, comme inspiré de très haut, il se pourrait que vous compreniez que vous gagneriez à ne plus jamais traverser cette rivière qui ne fait plus partie de votre nouveau circuit d’expériences.  Car, ce qui importe probablement le plus, pour le moment, c’est de mieux vous ajuster à votre Plan ascensionnel originel.

 

***

 

Au cours des derniers mois, en raison de l’intensification des énergies et de la diversification de leurs sources, les symptômes de l’Ascension se sont multipliés, prenant parfois des aspects négatifs, alors qu’ils annoncent, tout le contraire, une grande transformation, nécessaire, des consciences.  Ces symptômes sont si variables et individualisés qu’il serait difficile d’en donner une liste précise.  Ce que l’on peut en retenir, c’est que, en ce moment, pour la plupart, ils vous fournissent la révélation des distorsions intérieures et extérieures qui vous gardent dans les illusions ou qui vous portent à prendre de mauvaises décisions, au risque de vous faire dévier de votre Véritable Destination spirituelle.  Ainsi, vous obtenez de précieuses informations sur ce que vous maintenez comme entraves à la circulation de la Vie.

 

D’une part, chez plusieurs, c’est le mental qui se déchaîne et s’affole, tout en sachant pourtant qu’il ne peut que se libérer de ses lacunes maintenant que vous les reconnaissez et que vous ne les acceptez plus, de sorte qu’il n’agisse plus comme une entrave aux inspirations de votre cœur.  Mais, pour l’instant, désemparé, dépassé par ce qui se passe, il s’active, il entre en rébellion, il connaît des soubresauts, qui peuvent dévier en débordements insidieux de l’ego, cette caricature de vous-même de son invention, ne sachant plus quoi faire pour assurer sa survie, dans sa peur de disparaître.  Alors, il s’exprime souvent par le biais de déguisements ingénieux en vous proposant des choix aberrants et des réflexions délirantes qui lui permettent de vous faire croire qu’il reste le meilleur allié de votre salut, alors que, dans son indiscipline, il devient plutôt, bel et bien, votre plus Grand Adversaire.  Quand le mental s’affole, il peut devenir bien traître!  Vous perdriez beaucoup à ne pas le reconnaître dans ses jeux subtils puisqu’il est le meilleur artisan de la résistance intérieure, le premier stade de votre perte, de votre déviation de la Voie droite et directe.

 

D’autres passent d’un malaise à un autre et ils se voient décliner physiquement à ce point que, d’un jour à l’autre, ils ont l’impression de se rapprocher toujours davantage de la mort, alors que, bien au contraire, la Lumière prépare secrètement leur Résurrection.  Chez les plus réceptifs, à défaut d’une intégration plus rapide de leur véhicule physique, l’amplification inégalée d’énergies de sources multiples l’a littéralement ravagé, ce qui a pu les amener à croire qu’ils inclinent vers la sénescence alors que, bien au contraire, le processus de guérison et de résurrection s’affirme et se confirme en eux.

 

Tant que vous donnez le meilleur de vous-même et que vous restez au service de l’Amour, vous pouvez toujours rester serein et accueillir les énergies, même torrentielles, en toute confiance, car, grâce à l’équipe subtile tutélaire qui vous accompagne, vous ne recevez jamais, au quotidien, que le taux d’énergie de transformation que vous pouvez gérer et intégrer.  Nous ne tentons pas de nier que, pour certains de vos semblables, les problèmes physiques qu’ils éprouvent, signalent l’approche de leur transition dans l’Au-delà, car, comme nous l’avons dit dans de récents messages, au cours des prochains mois, vous assisterez à la multiplication des décès, parce que certains ne peuvent plus rester en phase des énergies très puissantes qui vous parviennent, alors que d’autres sont parvenus au terme du rôle fonctionnel qu’ils tenaient sur votre planète.

 

Rappelez-vous souvent que, la phase présente marque, pour votre monde, la Fin de l’Illusion, puisque la troisième dimension dans laquelle vous croyez toujours vivre n’existe déjà plus du fait qu’il ne reste que votre degré de croyance en elle pour l’entretenir.  Les plans inférieurs ne fonctionnent plus que sur les boucles d’énergie désuètes que la conscience collective de l’humanité continue de nourrir.  Car, si vous observez le moindrement ce qui se passe dans la réalité, vous ne pouvez que constater que, sous vos yeux même, les anciennes créations se dissolvent les unes après les autres.  Certains y trouvent la révélation qu’ils attendaient pour choisir de se libérer de leurs entraves alors que d’autres, en raison du dérèglement de leur boussole intérieure, se retrouvent complètement désorientés, pouvant sombrer, par moments, dans une peur panique.

 

C’est la raison pour laquelle, dans la présente phase, il importe autant que, au lieu de tant vous fier à votre intellect si limité, vous vous installiez dans votre cœur en permanence.  Vous savez, votre réaction aux événements actuels démontre autant votre degré de conscience que votre degré de maîtrise personnelle, ce qui en amène plusieurs à découvrir enfin, alors qu’ils se croyaient si conscients, leur manque flagrant de maturité psychique et spirituelle.  Dans les circonstances actuelles, alors que le Règne de l’Amour et de la Vérité se rétablit, chacun a de plus en plus de mal à se mentir à lui-même, même quand il parvient encore assez bien à mentir aux autres.  Il n’y a que lorsque vous considérez le monde avec votre cœur, donc que vous exprimez plus d’Amour, que la Vérité se révèle davantage à vous.

 

Peut-être commencez-vous à comprendre ce qui explique que, au moment où tant d’accomplissements merveilleux deviennent possibles, vous ayez plutôt l’impression de ne plus rien comprendre ou de vous enfoncer dans le drame.  À moins de vous être installé dans une ferme résistance à la Vie, vous ne vivez plus les conséquences de devoir payer vos dernières dettes karmiques ou de devoir procéder aux ultimes renoncements. Vous ne souffrez plus que parce que votre regard d’être incarné attire encore votre attention, d’abord sur le démantèlement et la déconstruction qui se produit en vous et autour de vous, le résultat de votre élévation de conscience et de l’activation de nouvelles couches de votre ADN, pour assurer que la conscience collective puisse se transformer et passer dans le Monde nouveau.

 

La présente phase ascensionnelle peut vous sembler surréaliste et déroutante parce que, apparemment, au lieu de vous apporter plus de vie, l’expérience courante attire toujours davantage votre attention sur la destruction et la mort.  D’une part, à l’échelle mondiale, vous assistez à nombre de démantèlements : il s’impose partout de nouveaux choix politiques, sociaux, éthiques, religieux, économiques, environnementaux.  D’autre part, vous constatez la dissolution des vieilles structures, des champs de mémoire collective, de la ligne du temps linéaire, des anciennes grilles énergétiques, même des anciennes réalisations de votre Plan de vie personnel.

 

Outre la destruction de l’environnement, il en résulte la disparition massive de plantes, d’animaux, d’êtres humains, que vous déplorez avec raison, parce que vous ne parvenez pas encore à percevoir l’Éveil collectif et la guérison générale qu’elle engendre.  Tout événement tragique d’envergure produit un choc dans les consciences et il impose une pause afin de réexaminer les  priorités personnelles et collectives.  Ne sentez-vous pas que, peu importe son origine, la présente épidémie de Covid-19 en ajoutera à cette nécessité?  Tout contribue à mieux vous mettre au diapason du Monde nouveau.

 

Voilà bien ce qui nous a permis d’affirmer que vous parveniez à la fin du Règne de l’Illusion : les événements prennent un aspect qui ne ressemble en rien à la réalité subtile qui les engendre pour vous habituer à anticiper et à célébrer l’inattendu dans la révélation de plus en plus évidente du Monde nouveau.  Et, si vous avez choisi le bon camp, pour vous, individuellement, qu’est-ce que cela signifie, si ce n’est que, conformément à votre Plan d’exploration originel immémorial des multiples plans de conscience, dans le présent cycle, votre Centre divin fusionne toujours davantage avec votre part de matérialité, donc que vous vous régénérez, transmutez, transfigurez, illuminez?  Vous vous révélez progressivement, mais de façon accélérée, que vous formez un Pont entre le Ciel et la Terre.

 

La Fusion du Soi supérieur avec le soi inférieur représente une phase ascensionnelle passionnante, mais également exigeante… et troublante.  En effet, par le rapprochement du Soi supérieur, elle force l’oblitération des véhicules physique, sensible ou émotionnel : elle dissout l’ego et, avec lui, les pensées, les actions, les choix, etc.  Évidemment, ce processus, guidé par votre âme, ne peut s’accomplir en un jour, ce qui vous appelle à la patience et à la persévérance.  Mais aussi au détachement et à l’abandon parce que les expériences de mort successives, qui se produisent presque toujours sans prévenir, forcent d’anciennes réalités à disparaître.  Soudain, en vous, une nouvelle prise de conscience très intense s’impose, accompagnée de cette sensation d’avoir été projeté sur une trajectoire plus élevée.

 

La mort n’existe pas en elle-même, elle ne représente jamais qu’une transformation qui assure le passage dans un plans supérieur.  Ainsi, en principe, dans le cours de la vie humaine, le processus d’Ascension, qui n’est jamais que l’exploration de la Grande Vie,  pourrait se produire sans l’illusion d’une succession de petites et grandes morts.  Car, en vérité, la mort ne représente rien d’autre que la disparition d’une ancienne création du Centre divin, remplacée par une autre, qui, par atavisme bien humain, a donné à l’être incarné, par le souvenir répété, cette impression qu’il n’existe pas d’autre manière de passer d’une expression de l’Être à une autre.  Par le phénomène de l’ascension physique, voilà justement le vieux schéma que les Graines d’étoiles sont en train de transmuter, ce que l’humanité, comme collectivité, parviendra à faire à son tour, au cours des prochaines générations.

 

En ce moment, au plan de la compréhension, votre plus grand malaise, un doux déchirement, résulte du remplacement des anciennes créations du Soi par de nouvelles.  Vous redéfinissez constamment votre réalité individuelle, votre seul moyen d’accéder aux dimensions supérieures.  Vous commencez à ressentir toutes vos créations simultanément dans toutes les dimensions parallèles.  Ainsi, vous ressentez l’absence d’une première création que n’a pas encore complètement remplacée la deuxième.

 

En conséquence, vous acceptez de mieux en mieux la notion que vous provenez d’une Source divine unique

et vous ressentez de plus en plus votre divinité, mais vous avez l’impression de ne plus vous trouve nulle part, parce que vous prenez votre être dans le Tout omniprésent.  Dans cette découverte surréaliste, quand vous ne vous effondrez pas, malgré le fait de vous sentir toujours plus puissant, vous continuez, sans raison précise, de vous sentir partagé entre la joie et la peine.  Il vous reste à oublier votre ancienne histoire et à récupérer vos facultés de co-créateur pour contribuer à la manifestation, toujours de plus en plus ostensible, du Monde nouveau.  Et, en cela, il s’impose que vous deveniez un pur canal de la nouvelle expression de votre Soi.

 

Dans peu de temps, vous commencerez à mesurer ce que, dans l’actuel processus, vous gagnez à votre insu.  Grâce à une réunification avec la Conscience de la Source divine, vous connaîtrez des alternances de l’euphorie à la béatitude, vous obtiendrez une sensation plus grande de liberté, vous vous sentirez plus créatif et, surtout, vous accepterez mieux tout ce qui vous arrive dans le ressentir que la Sagesse éternelle dirige tout.  Ainsi, si vous comptez vous libérer de la sensation de mort qui pourrait encore vous accompagner, vous n’avez qu’à vous abandonner aux aspects irrationnels, comme surréalistes, du Monde nouveau. De toute manière, la sensation récurrente de régression, qui vous accompagne présentement, devrait vous quitter dans les prochaines semaines.  Dès lors, vous vous sentirez renaître, mieux dit, ressusciter.

 

En février, plus ou moins consciemment, vous vous occupez de clarifier la dynamique de vos relations avec vous-même et avec les autres.  Vous gagneriez à comprendre qu’il importe que vous cessiez de mettre tant d’efforts à plaire aux autres, pour vous tirer de la solitude, vous attirer de l’amour, de la reconnaissance, une meilleure acceptation ou, tout simplement, pour éviter de décevoir.  Tout ce que vous cherchez avec tant d’intensité à l’extérieur de vous, réside en vous-même.  Ainsi, pour vous accomplir, vous n’avez pas besoin de l’appréciation de qui que ce soit, vous n’avez qu’à toujours vous dépasser vous-même, sans sombrer dans l’esprit de concurrence ni dans la contention.

 

En janvier et février, il se pourrait que vous ayez dégagé de vos expériences personnelles l’impression que tous vos espoirs d’une vie meilleure s’anéantissaient.  Nous vous apportons une bonne nouvelle puisque mars devrait bientôt vous démontrer l’inverse.  Il n’empêche que, pour le moment, il se peut que vous restiez partagé entre la crainte d’avancer et le besoin de passer à autre chose, ce qui vous maintient dans une ambiance assez stagnante d’hésitation.  Comme il s’agit d’une simple phase passagère de lourdeur consécutive aux ajustements intimes qui se produisent en vous, faisant d’abord ressortir les difficultés d’adaptation de votre véhicule physique à la récente avalanche d’énergies disparates, maintenant, pour vous assurer de percevoir la lumière au bout du tunnel, il ne vous reste qu’à opter pour l’abandon, ce principe souvent salutaire de la moindre résistance.

 

Autrement dit, laissez la Vie vous guider dans la nouvelle aventure qu’elle vous propose, ouvrez-vous à l’Inconnu.  Jour après jour, vivez pleinement, mais restez flexible, souple, adaptable, afin de vous assurer de rester pleinement ouvert aux possibilités nouvelles.  Surtout, cessez de vous retirer, de vous enfermer dans votre coquille, pour vous ouvrir au monde qui vous entoure, parce que vous  ne pouvez plus réussir dans quelque domaine que ce soit sans inclure de vos semblables.

 

***

 

Depuis quelques jours, vous perdez cette impression d’aller à contre-courant de la direction que vous avez choisie.  Dans le fait de vous sentir plus clair, plus léger, plus motivé, plus inspiré, plus porté à la transcendance, vous notez simplement que l’intensité des énergies qui vous parviennent s’atténue, gagne en douceur, ce qui vous aide à mieux les assimiler et à reprendre des forces.  Vous devriez découvrir de plus en plus d’aspects nouveaux de votre Être total et comprendre de mieux en mieux votre place dans le Plan divin et votre raison de toujours fouler le sol de votre planète.

 

Après avoir été bombardés d’énergie de toutes parts, ce qui vous a grandement déstabilisé, vous jouissez d’une force et d’un élan renouvelés qui vous disposent à entrevoir de nouveaux objectifs et à élaborer de nouveaux plans, s’ils ne vous servent pas déjà à mener à terme des projets que vous aviez laissés en suspens pour la bonne raison que vous ne croyiez plus pouvoir y revenir.  Vous ne devriez pas tarder à réaliser que vous pouvez parvenir à des accomplissements qui vous semblaient impossibles auparavant.  Jour après jour, vous devriez voir les expériences de votre quotidien se transformer pour le mieux, comme si vous assistiez au retour de la possibilité de vivre des moments magiques, des événements heureux, ce qui ne pourra qu’amplifier votre potentiel d’émerveillement et votre joie de vivre.

 

Au fil des jours, vous ne pourrez que mieux reconnaître que, dans votre quête individuelle et dans votre rôle fonctionnel très particulier, comme vous l’avez toujours fait, même quand vous pensiez le contraire, vous vous êtes maintenu sur la Voie véritable.  Vous n’avez peut-être pas toujours mené les expériences les plus exemplaires, mais, malgré le phénomène d’oubli prolongé de vos origines, inhérent à l’incarnation, vous avez mené le parcours ascensionnel le plus adapté au plan de votre âme pour parvenir au degré de Lumière auquel vous aspiriez.   Vous commencez à reconnaître que, malgré les hauts et les bas de l’existence, vous viviez toujours ce qui pouvait le mieux vous instruire, vous rendre plus conscient, donc plus sage, vous conférer une plus grande Maîtrise personnelle.

 

Désormais, plus que jamais, il importera que vous vous concentriez sur le moment présent et que vous laissiez l’avenir s’occuper de lui-même.  Parce que votre paysage se précise et s’éclaircit, vous perdez toujours davantage d’intérêt pour le vieux monde et, gagnant en motivation, vous n’avez plus qu’une envie, vous tirer de la dualité, si inutilement déchirante et fourvoyante, afin de vivre enfin la Vie véritable.  Veuillez nous croire, dès cet instant, vous pouvez croire en des jours meilleurs.  Restez prêt à recevoir et à accepter de nouvelles révélations qui vous permettront d’être plus totalement vous-même sans craindre ces nouvelles facultés qui, du coup, pourraient se réactiver en vous.  Elles vous permettront notamment de mieux sentir les présences tutélaires qui vous entourent et qui ne demandent qu’à vous aider dans la mesure que vous faites appel à eux.

 

Vous savez, dans votre monde, rien n’est autant en décalage avec le Plan de Dieu, qui tient les rênes de la planète, que certaines Forces occultes tentent de vous le faire croire, en s’ingéniant à inventer des moyens pour vous ramener, par la peur, dans la dualité.  La Terre elle-même, dans son nouveau mandat, remplace de plus en plus les énergies inférieures par les énergies supérieures.  Ainsi, il n’existe plus la moindre programmation qui puisse entretenir le Voile d’Illusion, de sorte qu’il ne vous reste qu’à croire à votre libération complète des anciens carcans pour vous en rendre compte.

 

Même au plan mondial, vous assistez présentement au début de la fin de la domination de certaines puissances mondiales qui servent ces Forces occultes en déroute, mais qui entravent les progrès de l’humanité.  La Puissance divine accompagne et assiste toujours ceux dont la première motivation reste l’expansion du Règne de l’Amour et de la Vérité.  Pour les peuples du monde, il s’annonce de grands changements de nature à modifier la surface de la Terre.  Ils contribueront aussi à leur ouvrir les yeux sur les abus qu’on leur a présentés comme la panacée à leurs maux parce que la Vérité ne peut plus que prévaloir sur le mensonge, l’hypocrisie, la désinformation.

 

En raison des énergies puissantes qui continuent de vous parvenir, même si elles commencent à s’adoucir, chacun d’entre vous est appelé à maintenir en lui l’équilibre.  Il peut toujours échapper aux distorsions inhérentes à toute transition d’importance en élevant sa pensée et en renforçant le Pont qu’il forme entre le Ciel et la Terre. Pour notre part, il ne nous reste qu’à souhaiter que, pour avoir été bien compris, vous optiez désormais pour l’Amour, la Simplicité, l’Authenticité, la Compassion, l’Unité, en remplacement de la dispersion dans les futilités ou de la lutte et du lancer de défis qui, l’un comme l’autre, n’apportent jamais que des complications.

 

Le passage du vieux monde au Monde nouveau, qui implique la transition d’une trame rigide et linéaire à une trame purement vibratoire, implique l’abandon des anciennes manières d’être et de faire.  Et, malgré les grands et petits bonheurs du quotidien, c’est ce qui, dans les mois qui viennent, pourra, par moments, vous compliquer encore l’existence.  Vous devrez réapprendre bien des choses et, pour y arriver, vous devrez faire preuve de patience pour vivre au jour le jour, vous gardant bien de tenter de sauter des étapes, car ce choix pourrait vous induire dans la plus profonde confusion et dans un grand désarroi.  Le plus souvent que vous le pourrez, observez ce que, dans l’immédiat, vous pourriez changer en vous et autour de vous, ce qui vous permettra de rester en phase avec le déploiement des nouvelles énergies.

 

Et surtout, reprenez espoir, avant même le retour du printemps, le meilleur se présente déjà !

 

Bertrand Duhaime

 

 

19/02/2020
0 Poster un commentaire

Question d'hygiène ! l'hygiène de la conscience

bubbles-2787670_640.jpg         Je Suis Omraam. Sois bénie.

 

Burnout, malaises, mal-être, « trop » empathiques, « trop » sensibles, somatisations de votre corps physique, douleurs chroniques irrésolues, grosse fatigue, envie de rien sauf de ne pas être là où vous êtes, accélération du rythme cardiaque, insomnies, absences mentales, sentiment d’être en décalage avec votre entourage, sensations de vibrations dans le corps… arrêts maladies à répétition, gros ou petits bobos répétitifs, contre-temps qui s’enchaînent…. Vous allez mal ! et pourtant vous n’êtes pas malades !

 

Il est certes important de vous assurer de soulager les désagréments physiques, physiologiques, et psychiques et prendre la mesure de votre état d’être auprès de votre médecin, mais sachez que pour la plupart d’entre vous allez bien. Vous allez très bien, au contraire de ce que vous croyez en vous fiant aux apparentes sensations désagréables que votre corps vous envoie. Vous sauriez cela si vous considériez que tous ces symptômes sont les sonneries de votre âme qui vous invite à vous réveiller.

 

Que ce soit un mal-être ou un inconfort circonstanciel ou structurel ; c’est là pour une bonne raison : vous réveiller à vous-même !

 

Vous pouvez choisir de mettre un pansement dessus, de le recouvrir en disant « ça va passer », « j’en ai vu d’autres », « ça ira mieux demain » ou encore « c’est comme ça, on n’y peut rien, ça fait partie de la vie » … vous pouvez choisir de prendre des comprimés, ils ont leurs effets, pour dormir, pour ne plus avoir mal, pour moins penser … c’est une aide à un certain stade. Vous pouvez choisir de faire encore plus de choses dans votre journée pour ne plus penser que quelque chose ne va pas, et vous pouvez aussi choisir de rester là et attendre… Vous pouvez faire plein de choses qui vont camoufler ou détourner votre attention des véritables causes de votre état d’être-mal… comme par exemple continuer de regarder les médias qui assènent en permanence des messages de peur et d’anxiété dans chaque journal, dans chaque film ou reportage animalier ou environnemental qui se termine par un message ‘catastrophe’ systématiquement, dans chaque émission de divertissement, Ah oui « divertissement » c’est bien le mot… de quelle attention êtes-vous divertis ?…

 

Oui, vous pouvez faire ces choix…

 

Vous pouvez choisir de vivre avec un/e partenaire qui ne correspond plus à qui vous êtes aujourd’hui ;

 

Vous pouvez choisir de rester dans un travail qui ne correspond plus aux valeurs de qui vous êtes aujourd’hui ; vous pouvez choisir de ne rien choisir ou choisir de rester dans cet état d’être en semi-sommeil, où vous subissez quelque chose dans un ou plusieurs domaines de votre vie…

Vous pouvez faire tout cela, mais c’est votre choix. Vous pouvez continuer d’être sourd à l’appel de votre âme, et c’est votre choix.

 

Mais si vous voulez faire le choix d’un autre point de vue, voici :

 

La société dysfonctionne, pas vous ! la société est malade, pas vous !

 

Vous n’êtes pas « TROP » sensible, faible ou fragile. Vous êtes un être sensible, empathique et porteur de valeurs, d’un autre idéal. Vous êtes constitué de capteurs sensoriels hautement évolués et qui vous crient que le monde tourne à l’envers, qu’il y a un « trop plein à vider » pour pouvoir vous éveiller à Qui vous êtes vraiment, et que peut-être la vérité est à l’opposé de ce que vous croyez ou de ce que la société accepte comme ‘normal’.

 

Quand vos capteurs sensoriels transmettent l’information à votre corps cela se fait par une vibration dissonante, désharmonieuse, entropique créant ainsi la réalité de l’inconfort, du mal-être ou du malaise, le douloureux du malaise. Et cette vibration est autant en dehors de vous, venant du monde extérieur, qu’en dedans de vous, en résonnance ou en dissonance avec ce que vous vibrez vous-même. Comme vous ne pouvez pas changer le monde extérieur, c’est donc votre propre vibration qu’il vous faut changer.

 

Et tout cela est là pour vous dire que vous ne regardez pas au bon endroit. Le bon endroit étant VOUS :

 

  • Les informations contenues dans votre champ d’information électromagnétique (mémoires, émotions, conditionnements limitants, schémas répétitifs …)
  • Vos besoins profonds auxquels vous n’avez pas encore répondu
  • Votre regard intérieur qu’il est temps de détourner de l’extérieur
  • Votre connexion à vous, à votre Soi supérieur, à votre cœur

 

Il n’y a pas de médicament pour cela, pas d’opération chirurgicale, pas de solution venant de l’extérieur comme par exemple attendre que les autres changent. Non.

 

Il y a le choix de vous offrir un cadeau. Il y a votre volonté, votre reconnaissance de qui vous êtes, votre courage, votre persévérance, votre alignement vertical à votre Soi Supérieur… Tout cela passe aussi par l’attention que vous pouvez porter à votre énergie, à votre vibration. Votre enclenchement à changer de regard, votre bienveillance envers vous-même…

 

C’est une autre forme d’hygiène de vie bien plus importante que les nombreuses douches, bains et toilettes que vous accordez à votre corps. Car c’est l’hygiène de la conscience !

 

Avez-vous vraiment plus peur de vous-même, de votre vérité intérieure que de la pire des nombreuses vérités négatives présentes en ce monde ? Mais ce monde vous le créez, car ce qui est à l’extérieur est comme ce qui est à l’intérieur. Par le refus de voir qui ce qui est enfoui en vous, invisible, inavoué, souffrant, nié, réprimé, détourné… c’est cela qui crée votre monde et la réalité qui vous entoure. Le dehors n’est que l’écho du dedans…

 

Les clair-ressentant, comme Laure mon canal, savent très bien vous expliquer ce qu’il en est. Laure :

 

  • Laure :

Quand je rencontre quelqu’un connu ou inconnu, quand je croise un regard dans la rue, à une caisse de supermarché, quand je parle à quelqu’un au téléphone, quand j’embrasse mes amis …. S’ils portent une émotion (et tout le monde en porte la plupart du temps) de colère, de peur ou de tristesse, je la capte, je le ressens, comme si elle sautait de la personne à moi, fermant mon chakra de la gorge et me faisant ressentir une sensation très désagréable.

S’ils portent une blessure profonde de l’âme, une estime d’eux très faible ou une souffrance, il arrive que je pleure avec intensité, ressentant le type de blessure qu’ils portent.

S’ils portent une énergie ou une forme d’énergie négative ou de basse vibration, je la ressens. Où que j’aille, je ressens les énergies qui sont portées par les gens. Si les gens avaient conscience de ce qu’ils portent en eux, dans leur champ vibratoire, beaucoup des dysfonctionnements du monde extérieur se dissiperaient d’eux-mêmes. Cela ne se mesure pas à la gravité des événements vécus, mais à la façon dont ils ont été vécus et à l’accumulation de nombreuses vies dont nous transportons les effets. Et alors que nous prenons soin lorsque nous sommes enrhumés d’éviter d’être contagieux, nous n’avons pas conscience de la contagion de nos états d’être. Terminé.

 

Merci Laure de ton témoignage. J’espère que cela permet d’éclairer les consciences, d’orienter les regards au bon endroit, c’est-à-dire vers l’intérieur de soi, et d’ouvrir les cœurs. Car chers Cœurs, cela n’est pas un jugement, c’est un constat, alors autorisez vous à vous libérer de cela, et choisissez de ne plus déplacer, transporter ou déposer votre négativité (énergies, humeurs, émotions, blessures …) sur votre entourage.

 

C’est une question d’hygiène énergétique, d’hygiène de la conscience, et c’est avant tout une question de respect de soi. Lorsque vous faites votre toilette, vous n’avez pas honte de votre transpiration, de la poussière sur votre peau ou de la feuille de salade coincée entre vos dents ! et bien il en est de même pour votre énergie-conscience qui est votre champ électromagnétique. Il faut le nettoyer sans juger ce qui l’a sali (émotions, blessures existentielles, schémas répétitifs, blocages, énergies négatives…). Nettoyez votre énergie-conscience sans vous juger et vous y verrez plus clair dans votre conscience, vous pourrez constater que vous n’êtes pas malades, que vos somatisations face au monde qui vous entoure sont justifiées, que votre corps a bien raison de réagir et que vous avez raison de ne plus pouvoir accepter l’inacceptable… Mais le message du corps n’existe pas pour que vous le fassiez taire à coup d’anti-bobo, mais pour que vous voyiez ce que vous pouvez changer en vous.

 

Rappelez-vous les temps du Moyen-âge et de la Renaissance, il y avait beaucoup de maladies, d’épidémies et de contagions. Savez-vous d’où cela venait ? de l’absence d’hygiène corporelle et collective des villes. Voyez l’ampleur que cela a pris dans certaines circonstances, des épidémies et des milliers de morts. C’est un peu comparable aujourd’hui à la différence que le manque d’hygiène n’est pas corporel, mais énergétique et touche tous vos corps subtils (émotionnel, mental, astral, causal…) et souvent lorsque cela atteint le corps physique, passant de l’état ondulatoire à l’état particulaire, c’est la maladie, la psycho-somatisation, le mal-être.

 

Je Suis Omraam Mikhaël Aïvanhov,

Recevez mon Amour et ma Lumière.


14/01/2020
2 Poster un commentaire

Etes-vous maître de votre vie ?

halloween-4537430_640.jpg    Un maître, c’est quelqu’un devant qui l’on s’incline. C’est également quelqu’un (ou quelque chose) qu’on adore ou qu’on craint et qui mène notre vie. Même si le seul vrai maître de l’être humain devrait être son DIEU intérieur, la réalité prend une tout autre allure.

 

À chaque fois que vous vous empêchez de faire ou de dire quelque chose, vous pouvez voir un de vos « faux maîtres » qui décide pour vous.

 

Voici une liste de faux maîtres qui contrôlent couramment la vie de beaucoup de personnes. Et vous ? Êtes-vous conscient de ceux qui décident pour vous ?

 

La météo. Vous laissez-vous facilement influencer par la météo. Changez-vous d’idée aussitôt que vous vérifiez quelle sera la température ? Pourtant, nous savons tous comment elle peut changer d’une journée à l’autre.

 

Les nouvelles. Comment réagissez-vous aux mauvaises nouvelles ? Est-ce que ça vous perturbe ? Êtes-vous porté à parler de ces mauvaises nouvelles avec vos proches ? Ou bien parlez-vous de bonnes nouvelles ? Avez-vous peur pour l’avenir face à ce qui est diffusé par les médias ? Cette peur peut avoir une grande influence sur vos décisions et c’est ainsi que les nouvelles deviennent un faux maître pour vous.

 

Les astrologues, médiums, etc. Si vous aimez consulter parfois une de ces personnes qui prédisent l’avenir, êtes-vous certain de ne pas vous laisser influencer ? Souvenez-vous que dans tous les métiers, il y a des personnes fiables et d’autres moins. Savez-vous faire la part des choses ? Prenez-vous le temps de vérifier comment vous vous sentez durant les cinq premières minutes d’une rencontre ? Si vous avez des doutes et ne vous sentez pas bien, êtes-vous capable de dire que vous préférez arrêter la consultation ?

 

Ceci s’applique autant à un médecin qu’à un thérapeute. Plusieurs ne jurent que par ce que leur thérapeute leur conseille ou leur dicte et n’en dévient pas. Aussi, j’ai entendu à plusieurs reprises que des personnes ont reçu un diagnostic alarmant comme celui-ci : En vous écoutant, je crois que ça pourrait être un cancer, vous auriez dû consulter plus tôt. Enfin, les examens qui suivront pourront me confirmer ce que je crois. De suite, la peur s’installe et ces personnes commencent à changer leur mode de vie, car elles croient déjà être très malades avant même d’avoir eu une confirmation officielle de ce premier diagnostic. Les thérapeutes et médecins sont sans doute convaincus de bien faire leur travail et je suis certaine que leur intention est bonne, mais ce sont leurs façons de faire (et la culpabilisation) qui seraient à réviser.

 

C’est à vous de décider qui vous choisissez de consulter. Soyez alerte à qui vous demandez de l’aide. Vérifiez si vous vous sentez mieux après votre rencontre ou bien si vous ressentez de la peur ou un malaise intérieur. Vous avez de nombreuses occasions de décider qui mène votre vie. Est-ce vous ? Ou est-ce ceux qui croient avoir des réponses pour vous ?

 

La famille (parents, enfants, conjoint). La famille est en général un faux maître important. Vos parents, vos frères et sœurs, vos enfants ou votre partenaire ne sont certainement pas toujours d’accord avec vos décisions, vos désirs et vos besoins. Qui décide à la fin ? Vous laissez-vous convaincre à changer d’idée ou êtes-vous capable de vous affirmer ? Pouvez-vous passer à l’action même quand ils ne sont pas d’accord avec ce que vous voulez ? Lorsque vous avez besoin de l’accord des autres, c’est que vous ne croyez pas en votre grand pouvoir de créer votre vie. Vous laissez les autres décider pour vous.

 

L’argent est un grand faux maître. Faites-vous vos achats en fonction du prix ou de ce dont vous avez vraiment envie ? Quand vous avez peur de manquer d’argent, cela indique qu’il vous maîtrise à ce moment-là.

 

Il importe de réaliser que rien ni personne dans votre vie ne devrait décider à votre place. C’est à vous et à vous seul de prendre vos décisions. Il est temps d’arrêter de croire que si vous choisissez ce que vous voulez, vous allez vous tromper, être jugé, rejeté ou ne pas être aimé. Sachez que toute expérience, même si elle s’avère être différente de ce à quoi vous vous attendiez, peut vous apprendre quelque chose. Ce qui veut dire qu’il n’y a jamais d’erreur dans la vie, il n’y a que des expériences.

 

Il n’est jamais trop tard pour redevenir votre propre maître. Commencez dès aujourd’hui. La première étape est de vous accepter, de vous donner le droit d’avoir laissé quelqu’un ou quelque chose diriger votre vie. Ensuite, dites merci à l’Univers d’avoir pu en devenir conscient et passez à l’étape suivante : faites des choix intelligents pour vous. Allez-y graduellement !

 

Pour vous aider, posez-vous la question suivante : Si toutes les circonstances étaient parfaites autour de moi, qu’est-ce que je choisirais de dire, de faire, d’avoir ou d’être en ce moment ? Puis, passez à l’action. Vous verrez que c’est souvent plus facile que vous ne le croyez.

 

Avec amour,

 

Lise Bourbeau

 

Source :https://www.ecoutetoncorps.com/


17/10/2019
0 Poster un commentaire