uni-vers la conscience

uni-vers la conscience

Maître intérieur


Lâcher prise

open-4033043_640.jpgTrès beau texte et tellement vrai ! De temps à autre je le relis pour calmer mes ardeurs de vouloir sauver le monde à ma façon, car la seule chose à sauver c'est nous-même, nous sauver de notre compréhension étroite.

C'est le temps de la grande distillation, à chaque passage nous nous rectifions pour qu'enfin la lumière puisse passer.

Je vous souhaite une très belle distillation. Isabelle

 

 

 

soyez résolu et sans excès de force

 

 

Lâcher Prise, ce n’est pas se montrer indifférent,
mais simplement admettre que l’on ne peut agir à la place de quelqu’un d’autre.

 

Lâcher prise, ce n’est pas couper les liens,
mais prendre conscience qu’il ne doit pas y avoir contrôle d’autrui.

 

Lâcher prise, ce n’est pas être passif,
mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un évènement.

 

Lâcher prise, c’est reconnaître ses limites,
c’est à dire que le résultat final n’est pas entre nos mains.

 

Lâcher prise, ce n’est pas blâmer ou vouloir changer autrui,
mais donner le meilleur de soi-même.

 

Lâcher prise, ce n’est pas prendre soin des autres,
mais se sentir concerne par eux.

 

Lâcher prise, ce n’est pas “assister”,
mais encourager.

 

Lâcher prise, ce n’est pas juger,
mais accorder à autrui le droit d’Etre avec toutes ses imperfections comme champ d’expériences.

 

Lâcher prise, ce n’est pas s’occuper de tout ce qui arrive,
mais laisser les autres gérer leur propre destin, source d’éveil.

 

Lâcher prise, ce n’est pas materner les autres,
mais leur permettre d’affronter la réalité.

 

Lâcher prise, ce n’est pas rejeter,
c’est au contraire accepter.

 

Lâcher prise, ce n’est pas harceler, sermonner ou gronder,
mais tenter de déceler ses propres faiblesses et de s’en défaire.

 

Lâcher prise, ce n’est pas adapter les choses à ses propres désirs,
mais prendre chaque jour comme il vient et l’apprécier sans oublier de s’aider soi-même.

 

Lâcher prise, ce n’est pas critiquer ou corriger autrui,
mais s’efforcer de devenir ce que l’on rêve de devenir.

 

Lâcher prise, ce n’est pas regretter le passé,
mais vivre et grandir pour l’avenir dans l’ici et maintenant.

Lâcher prise, c’est craindre de moins en moins pour aimer de plus en plus.


13/03/2019
4 Poster un commentaire

L'Âme : comment communiquer avec elle ?

girl-3973375_640.jpgCe texte de Virginie est clair et net, je vous donne son lien

 

http://www.lecons-de-vie.com/

 

Je vous souhaite une très belle journée.

 

 

Le mot âme provient du latin anĭma, c’est-à-dire souffle vital. Lorsque nous faisons référence à l’âme humaine, nous disons de celle-ci qu’elle est reliée au souffle de Dieu, à l’énergie divine qui circule en nous. Elle est ce qui fait de nous des individus vivants et conscients. L’âme individuelle, reliée à l’âme universelle, est le véhicule de notre Être, à travers nos différentes incarnations. Elle est distincte de notre corps et de notre esprit. Elle incarne notre nature spirituelle, notre lien avec le divin. L’âme est immatérielle, pure et noble. Elle donne un sens à notre existence, à notre passage ici sur terre.

 

Notre âme connaît la vérité à notre sujet. Elle garde en elle tout le chemin que nous avons parcouru, lors de nos différents passages dans le monde terrestre. Elle se rappelle qui nous sommes et ce que nous sommes venus accomplir ici bas. Puisqu’elle est connectée au grand Tout, contrairement à notre corps et à notre mental, elle voit la vie d’une façon différente. Elle sait que notre but est d’évoluer et elle choisit les expériences nécessaires pour réaliser sa mission.

 

L’âme ne veut que notre bien. Elle n’est pas là pour nous brusquer ou pour nous apeurer. Elle attend simplement que nous lui demandions son aide pour nous guider sur notre voie. Lorsque nous interrogeons cette partie de notre Soi, nous nous plongeons au cœur de nous-mêmes. C’est dans cet espace intérieur qu’émergent les réponses à toutes nos questions.

 

Notre âme communique avec nous sous forme de pensées et de sentiments. C’est la meilleure façon pour elle de s’exprimer. Maintenant, comment entendre son message? Comment communiquer avec elle, intentionnellement? La réponse est simple. Il suffit d’être pleinement conscient, d’accorder toute notre attention sur le moment présent. Puisque l’âme aime la tranquillité, elle se tient loin des perturbations, des commérages, des pensées négatives. Elle sait ce qui lui est utile et ce qui ne lui sert pas. Elle laisse donc de côté le domaine de l’ego et du mental et se concentre sur l’essentiel. Elle communique avec nous lorsque nous faisons le calme, autant extérieurement qu’intérieurement. Elle nous murmure ses messages lorsqu’elle sent que nous écoutons réellement.

 

Pour pouvoir l’entendre, nous devons donc apprendre à faire le calme dans notre vie. À mettre en veilleuse notre agitation mentale et émotionnelle et à ressentir de l’intérieur. Lorsque nous arrivons à nous plonger dans un état de tranquillité absolue, notre âme se manifeste dans toute sa magnificence. Nous sentons notre Être vibrer à une nouvelle et plus haute fréquence. Nous élevons nos vibrations et entrons en contact avec l’énergie de la Source. Lorsque nous pénétrons dans notre espace intérieur, nous observons que tout coule naturellement, sans que nous ayons à fournir d’effort. Nous avons appris à nous battre dans la vie et à déployer des efforts phénoménaux pour atteindre nos objectifs. Lorsque nous découvrons que nous avons en nous un lieu de pure détente, où tout arrive facilement et simplement, nous pouvons laisser tomber nos vieilles habitudes contraignantes. Nous pouvons apprendre à nager avec le courant, au lieu de simplement survivre.

 

Il existe plusieurs manières d’entrer en communication avec notre âme, mais la première étape reste toujours la même: être dans le moment présent. Notre mental aime vivre dans le passé et le futur. Il aime se promener dans le temps, ressasser de vieux événements et se projeter dans l’avenir. Il n’accepte pas que le seul temps dont nous disposons soit l’instant présent. Le moment présent est un cadeau, un don de Dieu. Dans cet espace, nous créons notre réalité, instant après instant. À chaque nouvelle pensée, à chaque nouvelle parole; grâce à nos gestes, à nos actions, à nos ressentis et à nos vibrations. Lorsque nous pénétrons dans cet espace, notre âme communique avec nous. Elle nous inspire, nous guide et nous insuffle de la force. Elle nous montre le meilleur chemin à suivre pour notre évolution. Lorsque nous vivons notre vie en prenant conscience du seul temps qui nous est accordé, nous sommes ouverts à la communication. Nous sommes à l’écoute des messages et des appels de notre âme.

 

Chacun de nous peut avoir une façon particulière de communiquer avec son âme. Tous les moyens sont bons, pourvu que cela nous connecte avec ce qui est, dans le moment présent. Voici ce qui peut nous aider à nous relier et à vivre l’instant présent :

 

  • La méditation

La méditation nous relie au moment présent. À chaque inspiration, à chaque expiration, nous ressentons notre connexion avec notre Être intérieur. Nous calmons notre esprit et acceptons la vie comme elle se présente. Nous lâchons prises et sommes à l’écoute de nos réels sentiments, ceux qui ne sont pas manipulés par notre ego. Nous explorons le monde avec de nouveaux yeux. Nous sommes réceptifs à ce qui est, et devenons des observateurs. Au lieu d’être impliqués dans l’action, nous apprenons à simplement Être. À être cette présence silencieuse qui nous habite. Nous nous sentons unis envers toute chose: les plantes, les animaux, les autres êtres humains. Nous retrouvons le lien sacré nous unissant à la Source.

 

Nous pouvons nous plonger dans cette expérience aussi souvent que le besoin s’en fait ressentir. Chaque fois que nous sentons que notre ego a pris le dessus et qu’il nous isole de l’instant présent. La méditation peut se faire en plusieurs lieux et endroits. L’idéal est un endroit calme, coupé de l’agitation du monde extérieur. Que ce soit à la maison ou en plein air, pourvu que vous ne soyez pas dérangés. Asseyez-vous et fermez les yeux, si cela vous aide à vous concentrer. Apportez votre attention sur votre respiration, sur chaque nouvelle inspiration et expiration. Sentez votre corps de l’intérieur. Écoutez les battements de votre cœur. Ressentez la présence qui vous habite et allez à la rencontre de votre Être véritable.

 

Si vous êtes novice en matière de méditation, sachez qu’il existe une multitude de méditations guidées. Cela peut vous aider au début à vous détendre, à apprendre à calmer votre esprit. Vous n’avez qu’à vous laisser guider, sans vous battre contre votre ego qui tentera d’étouffer votre voix intérieure.

 

  • Se promener en nature

La nature est un merveilleux endroit pour nous faire apprécier l’instant présent. Pour nous permettre d’entrer en communication avec notre âme. Lorsque nous prenons le temps d’admirer la beauté de notre monde, nous ouvrons notre cœur et permettons à la lumière d’y pénétrer. Notre mental interrompt son discours incessant et nous laisse la chance de voir avec les yeux de l’âme. Le monde a tant à nous offrir. Mais lorsque nous passons notre vie à courir, nous passons également à côté des merveilles qui se trouvent justes sous nos yeux. Et nous n’avons pas besoin d’aller très loin pour être témoins de la majestuosité de Dame nature. Nous n’avons qu’à regarder par la fenêtre et à observer un arbre, contempler le levée du soleil ou admirer une fleur. Voir la perfection de la création en toute chose.

 

Observer l’univers dans lequel nous évoluons nous permet de nous connecter à l’essence derrière les choses. Nous devenons l’observateur du processus de la vie et comprenons qu’une force invisible gouverne le monde avec un esprit d’abandon et d’amour inconditionnel.

 

Aller se promener en nature ouvre notre conscience. Lorsqu’une telle chose se produit, notre âme émerge et nous murmure ses messages. Ce peut être un appel à nous éveiller, à nous relier à elle, ou un message particulier concernant un aspect de notre vie. Ce peut être la réponse à une question que nous nous posons, apparaissant comme une intuition soudaine. Cela peut prendre la forme d’une idée, d’une certitude ou d’un changement quelconque à entreprendre.

 

L’âme nous communique de plusieurs manières, mais toujours en respectant notre propre rythme. Elle se soucie de notre progression. Elle nous véhicule donc en temps et lieu les messages dont nous avons besoin pour continuer notre chemin. Le fait de nous relier à la nature lui permet de nous inspirer et d’agrandir notre vision de la vie, tranquillement. D’observer le monde avec un regard différent. De laisser aller nos jugements et de nous en remettre à une puissance supérieure.

 

  • L’écriture

Par le biais de l’écriture, notre âme peut entrer en contact avec nous. Cela peut se faire d’une manière toute simple: nous écrivons une question et notre âme nous répond. Nous laissons émerger en nous sa réponse, sans rien forcer. Lorsque notre âme communique avec nous de cette façon, nous pouvons voir la différence. Les mots coulent naturellement, avec fluidité et souplesse. Notre mental ne fait pas interférence. Nous accueillons sa réponse avec ouverture d’esprit et confiance. Nous savons d’instinct que c’est la voix de notre âme qui nous parle et non celle de notre ego. Sa voix est pure, chaleureuse et réconfortante. Elle dénote une grande sagesse et connaissance intérieures. Elle éclaire nos pensées et transforme nos peurs en émotions d’amour.

 

Communiquer avec son âme de cette manière peut s’avérer d’un grand secours. Au lieu de nous creuser la tête à obtenir des réponses, nous questionnons la partie de notre Soi qui connaît tout de nous. Puisque rien ne lui est caché, notre âme sait tout ce que nous désirons nous rappeler. Elle connaît la vérité sur nos vies antérieures, sur notre karma et sur notre mission de vie. Elle attend simplement que nous allions vers elle pour nous révéler ces mystères à notre propos.

 

Vous pouvez communiquer avec votre âme de façon continue, en tenant un journal de bord par exemple. De cette manière, vous pourrez observer votre vie d’un œil éclairé. Vous verrez que tout arrive pour une raison. Bien que certains événements isolés puissent ne paraître n’avoir aucun sens, vous finirez par comprendre leur signification lorsque vous regarderez votre vie avec un certain recul. Vous verrez que chaque pièce du casse-tête finit par prendre sa place. Tout est parfait en ce monde. C’est un des messages que votre âme souhaite vous communiquer. Tout arrive pour une raison divine, même si votre mental tente de nous détourner de cette vérité. En communiquant régulièrement avec votre âme de façon écrite, vous pourrez retracer votre parcours de vie et voir à quel point chaque événement avait sa raison d’être. Chaque personne rencontrée, chaque situation vécue avait un rôle à jouer dans la grande pièce de théâtre de votre existence.

 

  • La communication verbale

Nous pouvons également entretenir un dialogue verbal avec notre âme. Il suffit de poser des questions à voix haute et d’observer ensuite nos pensées et nos ressentis. L’âme entre en contact avec nous de cette façon. Elle nous apporte des visions, nous fait sentir dans un état de bien-être intérieur et élève nos pensées.

 

Communiquer de cette manière avec notre âme nous relie encore une fois à l’instant présent. Cela nous place en mode réceptif, prêt à accueillir notre guidance interne et à suivre la voie dictée par cette dernière. Cela annonce notre intention de vouloir être éclairé de l’intérieur. Au lieu de nous en remettre à notre mental, nous déclarons que nous sommes prêts à vivre différemment. Nous cessons de lutter et faisons confiance à l’univers.

 

Dans le domaine de l’âme, il n’y a pas de place pour le doute, l’incertitude ou la peur. Cela fait partie du monde terrestre et est relié au mental, à l’ego. L’âme recherche l’expérience de la plus belle Vision qu’elle a d’elle-même, elle cherche à évoluer vers ce but. Or, puisqu’elle respecte notre libre arbitre, elle est patiente et attend le jour où nous irons à sa rencontre. Lorsque nous acceptons de nous joindre à elle, de nous relier au divin, notre vie prend un virage important. Nous devenons conscients qu’il existe une aide mise à notre disposition, à tout moment. Et cet aide nous guide vers un retour à l’amour, qui n’est autre que notre nature véritable.

 

  • Les arts

Peu importe l’art que vous pratiquez, cela vous relie immédiatement au moment présent et vous permet d’établir la communication avec votre âme. Que ce soit par le biais de la peinture, de la musique, du dessin, du théâtre, de la photographie, chacune de ces activités vous met en contact direct avec cette partie de votre Soi. Ne vous est-il jamais arrivé de perdre la notion du temps lorsque vous regardiez une œuvre d’art, lorsque vous écoutiez un concert de musique, jouiez d’un instrument ou peigniez un tableau? Le temps ne compte plus lorsque nous nous plongeons dans ce qui nous anime. Lorsque nous embrassons nos passions et que nous pratiquons une activité nous reliant naturellement à notre âme.

 

Prenez donc le temps dans votre quotidien pour inclure certains de ces arts mentionnés ci-dessus. Laissez-vous la chance d’entrer en contact avec votre âme, pour que celle-ci puisse vous communiquer ses messages. Vous verrez votre vie se transformer sous vos yeux. Tout vous semblera plus léger et plus naturel. Vous serez surpris de voir les progrès que vous faites, dans toutes les sphères de votre vie.

 

  • La lecture

La lecture est un excellent moyen de nous connecter à notre âme et d’être dans l’instant présent. Lorsque nous nous plongeons dans un livre, que ce soit un roman policier, fantastique ou un livre axé sur la croissance personnelle, nous oublions nos soucis quotidiens. Nous nous immergeons dans un autre univers, où règnent l’imagination et la visualisation. La lecture stimule notre esprit et éveille notre âme. Elle nous apporte de nouvelles connaissances et nous fait rêver. Elle est une bouffée d’air frais pour celui qui se sent triste, anxieux ou préoccupé.

 

Le fait de lire un peu chaque jour nous permet d’être plus concentrés. Au lieu de nous précipiter vers le monde extérieur, nous sommes plus axés et centrés vers l’intérieur. Lorsque nous nous centrons, nous sommes à l’écoute de nos ressentis. Nous sommes conscients et réceptifs. Cet état permet à notre âme de véhiculer ce qu’elle veut nous transmettre comme information.

 

  • La pleine conscience

Lorsque nous vivons une vie frénétique, axée sur la performance, la course vers l’excellence et les bons résultats, la vie défile à toute allure. Nous avons l’impression de manquer de temps pour faire tout ce que nous voulons. Nous courons d’un point à l’autre, sans prendre le temps d’observer ce qui se passe en nous et tout autour. Nous sommes inconscients. Inconscient de nous-mêmes, de la vie qui nous entoure, de la beauté de ce monde et de notre lien nous unissant à toute chose. Nous n’avons pas le temps pour les murmures de notre âme, ni même pour le repos et la relaxation de notre corps physique.

 

Être pleinement conscient, voilà la clé qui nous relie à notre Être véritable. Ouvrir nos yeux et sortir de l’illusion, nous désidentifier de notre mental, de notre ego et accepter que nous ne soyons pas seulement un corps physique. Nous sommes des Êtres spirituels, dotés d’un esprit et d’une âme. Tant que nous n’acceptons pas cette vérité, nous continuons de nous accrocher à nos pensées négatives. Nous croyons être des hommes et des femmes aux capacités limitées. Nous nous voyons séparés du reste du monde et nous luttons pour avoir notre place ici-bas.

 

La pleine conscience, quant à elle, nous permet d’explorer les profondeurs de notre Être. Elle se concentre sur notre monde intérieur et nous propose d’apporter notre attention sur nos pensées, sur nos sentiments et sur nos intentions. D’observer ce qui se passe en nous, pour pouvoir modifier notre état d’être, au besoin. De nous réaligner lorsque nous voyons que nous faisons fausse route. De sentir la présence silencieuse qui nous habite et qui est là pour nous guider, pas à pas.

 

La pleine conscience nous fait entrevoir l’existence de l’âme. Elle enlève le doute et sème les graines de la connaissance et sagesse intérieures. Elle ouvre notre cœur et permet à notre âme de nous communiquer, en toute liberté.

Les différentes manières présentées ci-dessus nous aident à nous relier à l’instant présent et à notre âme. Cela nous permet d’être à l’écoute et d’entendre les messages qu’elle désire nous faire part. Puisque cette dernière souhaite plus que tout que nous choisissions le meilleur des chemins qui soit, elle nous parle constamment. Elle entretient un dialogue continu avec nous. La question n’est donc pas qui écoute, mais qui entend vraiment ?

 

Pour entendre, nous devons calmer notre mental, en lui faisant comprendre que nous souhaitons accéder à une autre partie de notre Soi. Lorsque notre mental coopère et que nous pénétrons à l’intérieur de nous, nous entrons en contact avec la lumière, avec notre âme. Ce contact est chaleureux, vivifiant, réconfortant et revigorant. Il nous aide à guérir nos blessures, à faire la paix avec nous-mêmes et à retrouver notre pouvoir véritable, celui qui provient du cœur. Notre pouvoir ne provient pas de quelque chose que nous faisons, mais plutôt de ce que nous sommes. Être, voilà un des messages que notre âme souhaite nous communiquer. Accepter notre véritable identité divine et spirituelle et briller de tout notre être, peu importe ce que nous faisons, et où nous nous trouvons.

 

Un autre message qu’elle souhaite nous communiquer est de choisir l’amour, à chaque nouvel instant présent. Dans chaque pensée, dans chaque parole prononcée, dans chaque geste aussi anodin qu’il puisse être. L’amour est un choix. La peur en est un autre. Lorsque nous sommes au diapason avec notre âme, elle nous soutient dans notre décision de devenir le symbole de l’amour. Elle assiste chacun de nos pas, en allégeant notre fardeau mental et émotionnel. Elle nous libère de l’emprise de notre ego, en harmonisant chaque aspect de notre Soi. Au lieu de nous battre contre notre nature humaine, elle nous fait comprendre que nous sommes un Tout Divin, et que chaque partie de notre Être a son importance.

 

L’âme sait ce qu’elle fait. Le fait d’entendre ses messages et de la laisser agir à travers nous est d’un grand réconfort. Cela nous permet de lâcher-prise sur nos conditions de vie, sur certains événements que nous qualifions de désagréables ou sur certaines situations problématiques. Étant donné qu’elle choisit les meilleures conditions possible pour notre évolution, nous n’avons qu’à accepter avec foi tout ce qui entre dans notre vie. Cela nous libère d’un lourd fardeau. Au lieu que notre mental soit aux commandes, nous nous laissons guider par la plus grandiose partie de notre Soi, celle qui est reliée au divin. Nous savons que tout a sa raison d’être, que tout est orchestré à la perfection.

 

Pour nous aider à avoir confiance en elle, l’âme communique avec nous également sous forme d’intuition. L’intuition est le véhicule premier de notre âme. C’est la voie la plus rapide qu’elle a trouvée pour entrer en communication avec nous. Qu’est-ce que l’intuition? C’est un ressenti auquel est reliée une profonde sagesse intérieure. L’intuition ne provient pas de la raison, mais plutôt d’une connaissance spirituelle innée. Lorsqu’une intuition se fait sentir, il est important de l’écouter, puisque c’est notre âme qui tente de nous prévenir de quelque chose, ou de nous indiquer que nous sommes sur la bonne route. Il est donc primordial de prendre un temps d’arrêt et de laisser notre âme nous communiquer son message.

 

Vous êtes-ils déjà arrivé de ressentir, sans aucune raison apparente, qu’une certaine personne n’était pas honnête avec vous? Que quelque chose n’allait pas dans cet endroit? Que d’aller à cet entretien d’embauche n’était pas une bonne idée? Que de se rendre à ce rendez-vous vous causerait du tort? Lorsque de tels messages vous traversent l’esprit, vous êtes en présence de votre sixième sens, qui souhaite vous communiquer un message important. Votre âme vous parle, à travers votre intuition. Et vous pouvez vous y fier sans crainte.

Vous êtes à présent outillés pour entrer en communication avec votre âme. N’oubliez pas, tout cela doit se faire dans le respect, l’acceptation, le lâcher-prise et l’amour. Établissez le contact avec votre âme, en trouvant la meilleure façon pour vous de le faire. Communiquez aussi souvent que possible, en toute liberté, et attendez-vous à être ébloui. La lumière entrera dans votre vie et ne vous quittera plus. Virginie


13/02/2019
0 Poster un commentaire

L’interaction entre l'Âme et la Terre par Pamela Kribb

fingerprint-2750393_640.png      Article très intéressant, pour avoir essayé la méditation sur la conciliation de l'enfant intérieur et l'Âme. Je dois dire que cela fonctionne très bien et facilite grandement notre éveil intérieur. Je vous souhaite de très belles découvertes.

 

 

 

Chers amis,

 

Je suis la Terre. Ressentez-moi dans le sol sous vos pieds, dans l’air que vous respirez. Prenez quelques instants pour vous enfoncer en moi et vous détendre. La tension qui naît de l’activité dans votre tête se dépose dans les tissus et les muscles de votre corps. Sachez que votre corps va vous aider à laisser cette tension s’en aller car ce n’est pas naturel pour le corps de retenir autant de tension, il veut la relâcher. Laissez votre esprit devenir vide, et permettez à votre attention de descendre dans votre corps. Prenez conscience de vos pieds, de vos chevilles et de vos genoux, et permettez à votre souffle de descendre peu à peu dans votre abdomen.

 

L’une des raisons pour lesquelles vous ne vous sentez pas en sécurité dans votre vie, c’est que vous n’êtes pas suffisamment bien enracinés dans votre corps. Il y a souvent une tension à la base qui vous tire vers le haut, et vous fait centrer votre conscience dans la tête – et vous faites cela bien trop souvent ! Vous êtes alors envahis par des pensées à propos des autres, de ce qu’il vous reste à faire, de ce qui n’a pas réussi ; ce genre de pensées qui causent de l’anxiété et de l’inquiétude et qui finalement ne correspondent même pas aux faits réels.

 

Faites une pause maintenant, loin de ce tohu-bohu cérébral. Votre corps peut vous y aider. Il aimerait bien que vous vous détendiez et que vous vous accordiez un peu de repos. Permettez à la tension de se décanter et aux pensées de ralentir graduellement. Percevez vos racines dans les profondeurs de la Terre. Votre corps appartient à cette Terre, il en est une extension, une expression. Les cellules de votre corps savent comment parvenir à un équilibre par un processus de récupération. Posez-lui ces questions : “De quoi as-tu besoin pour te détendre ? Que faut-il que je fasse pour sortir de ma tête ? Qu’est-ce qui peut m’aider à retrouver l’état naturel de mon corps, et à m’aligner sur lui ?” Le corps porte en lui une grande sagesse et il n’a pas d’ego. Il veut collaborer avec vous et vous servir, et il est naturellement focalisé sur l’équilibre.

 

Si vous observez quelles émotions dérangent le plus le corps, vous verrez que la peur est la principale. La peur grippe votre énergie et vous fait perdre votre enracinement, ce qui à son tour, vous empêche d’être suffisamment à l’écoute du courant naturel de votre corps, de votre cœur et de votre âme. Quand vous êtes sous l’emprise de la peur, vous vous contractez dans votre ego, et vous retirez votre lumière de votre corps. La lumière ne peut plus s’écouler naturellement dans votre corps ni rayonner à l’extérieur. Le résultat d’une telle contraction, c’est que vous finissez par être fatigués, voire épuisés, et que vous ne nourrissez pas votre corps correctement.

 

La seconde énergie qui dérange un corps, c’est ce que j’appelle la compulsion à tout contrôler, à vouloir ranger les choses, à les soumettre à votre volonté. Quand vous insistez pour avoir trop de contrôle, pour diriger et forcer, pour essayer d’être en charge des circonstances, vous mettez alors trop de pression sur la vie. Vous voulez la garder en mains, et cela vous épuise. Cela vous met dans la confusion, car vous essayez de contrôler la vie depuis votre tête, et cela échoue souvent car il y a des forces plus grandes qui doivent être prises en considération.

 

J’aimerais vous dire quelque chose à propos de l’interaction entre l’âme et la Terre, quelle que soit la forme que cette combinaison prend entre l’âme et le corps. Votre âme est bien plus ancienne que cette seule vie. Elle a visité la Terre maintes fois et chaque fois, l’âme essaie de créer un canal, de former une voie vers la Terre, de façon à pouvoir être vue au moyen d’un corps, et de se manifester dans cette réalité. Et le corps est d’accord pour coopérer. Il veut recevoir votre âme et laisser rayonner sa lumière, car c’est sa nature de prendre part au processus. Il veut recevoir en lui la lumière de votre âme, car en faisant cela, la Terre est aussi nourrie. J’aime recevoir votre lumière !

 

On pourrait donc dire qu’il y a un courant vertical du Ciel vers la Terre. L’âme descend et le corps s’imprègne de la lumière de l’âme – il est nourri et inspiré par elle. Le corps reçoit l’âme et la lumière passe à travers le corps jusqu’à la Terre. De ce point de vue, il n’y a à se soucier de rien et tout va bien, tout est comme il se doit. Alors pourquoi y-a-t-il autant de tension, d’anxiété, et de contrôle compulsif ? Ces énergies réactives, obsessionnelles, ont leur origine dans la société humaine. Elles proviennent de formes-pensées qui prévalent ici : les idées, les normes, les jugements, spécialement ceux issus du passé.

 

Ainsi, en même temps que ce courant vertical qui relie le Ciel à la Terre, où le corps et l’âme se tiennent dans une relation positive, il existe aussi une sorte de contre-courant à l’œuvre. Cela se passe davantage sur le plan horizontal et crée un empêchement. Ces courants horizontaux sont les forces contraires issues de la société, basées sur la peur et le jugement, sur l’idée que la vie sur Terre n’est faite que de survie, de lutte, et de compétition entre humains.

 

Sentez cette énergie quelques instants dans votre corps. Voyez d’abord le courant positif de haut en bas, comme votre âme veut descendre sur Terre et comme la Terre veut recevoir votre lumière au moyen du corps. C’est ainsi que c’est censé être. Voyez si vous pouvez ressentir ce courant de la tête aux pieds, de façon ininterrompue. À présent, sentez l’influence qui vient de la société. Ces pressions sont un mélange de peur, de lutte, de compétition, du besoin d’être meilleur que l’autre, de devoir travailler dur, des obligations, d’être redevable. Observez bien ce que ce courant vous fait.

 

Vous pouvez ressentir souvent, à un niveau purement physique, où ces énergies négatives limitantes vous affectent. Il se peut qu’elles soient déjà dans l’estomac, l’abdomen, la poitrine, le dos, la gorge, peu importe. Ce qui est important sur votre chemin de vie, c’est de ressentir toujours davantage la connexion verticale entre le Ciel et la Terre, entre l’âme et le corps. Il est important que vous soyez fidèle à ce courant de façon à ressentir très fort que vous êtes capable de faire face aux forces contraires de peur et de méfiance sur Terre, pour qu’à terme, elles aient beaucoup moins d’effet sur vous.

 

Quand vous commencez à ressentir votre connexion verticale – ce canal vertical – plus fortement, vous commencez à former votre propre contre-courant pour contrer ces énergies anciennes et la lumière s’écoule alors dans le monde à travers vous. Vous participez alors à formater l’énergie collective sur Terre et vous la redirigez en la rendant plus légère et plus radieuse, pour que d’autres puissent croire plus facilement en leur propre courant entre l’âme et le corps, en la connexion entre le haut et le bas.

 

Quand le fait de vivre selon votre âme devient un choix de vie, cela ne signifie pas vous aligner juste sur votre lumière intérieure, sur le courant qui passe de haut en bas ; cela signifie aussi vous séparer des énergies anciennes encore à l’œuvre dans la société. Vous faites alors un double mouvement. Vous rompez avec l’ancien monde et, en vous connectant avec votre âme, vous faites un pas dans un monde nouveau qui a l’intention d’éclore et de croître graduellement sur Terre et de devenir une réalité.

 

En ce sens, vous êtes un pionnier, une pionnière de la conscience, un artisan, une artisane de Lumière qui ouvre de nouvelles possibilités, simplement en suivant votre chemin. Beaucoup d’entre vous se trouvent au seuil de prendre un nouveau chemin. Mais vous pouvez être encore affectés par les forces contraires que vous avez absorbées en provenance de la société : les jugements, les limitations, les pensées négatives qui vous retiennent et empiètent sur votre courage et votre foi. Ayez de la compassion pour vous quand cela arrive. Il y a en vous un enfant plein de vie qui est d’une part, inspiré et capable de s’élever très haut dans le ciel sur les ailes de ses rêves et de ses visions, mais d’autre part, il est fragile et sensible à l’amour et à la reconnaissance des autres. Cet enfant a besoin de vous, de la force de votre conscience qui le prend sous sa protection quand c’est nécessaire.

 

À présent, imaginez que vous percevez la présence de cet enfant dans l’abdomen, dans le cœur, dans le torse, au centre de votre corps. Sentez la sagesse de cet enfant, ainsi que sa liberté, son insouciance et son originalité. Cet enfant originel n’est pas concerné par les dictats de la société – il est juste tel qu’il est. Ressentez un instant la lumière radieuse à la fois terrestre et céleste qui émane de lui. Cet enfant plein de vie est une merveilleuse fusion d’énergies terrestres et célestes. En même temps, c’est un enfant qui doit tracer son chemin dans la réalité terrestre et pour cela, il a besoin de vous.

 

Lorsque l’enfant est terrifié, qu’il a l’impression d’être trop petit, d’être incapable de faire face à la peur, à la négativité ou au jugement qui viennent de l’extérieur, il a besoin de vous pour se sentir nourri et soutenu. Chaque fois que l’enfant cherche de l’amour ou de la reconnaissance au dehors, l’intention est de lui donner vous-même ce dont il a besoin. Enveloppez cet enfant de votre force et de votre amour. Et je veux dire par là donnez-lui l’énergie de la Terre, la sécurité, l’espace person-nel et la force dont l’enfant a tant besoin.

 

Cet enfant a aussi besoin de limites. Dans sa réalité terrestre, il est essentiel que cet enfant apprenne quand donner et quand recevoir, quand il est approprié de ne pas s’impliquer et de poser une limite claire. Sentez comme cet enfant a besoin de cette fermeté de votre part, et donnez-la lui.

 

Peut-être pensez-vous : “Cet enfant ne connaît-il pas déjà cela ?” Non, l’enfant a besoin d’un adulte, d’un guide, pour tracer son chemin dans la réalité terrestre. Un enfant est par nature illimité, et cela fonctionnerait très bien dans une réalité où l’énergie de l’enfant est semblable à celles qui l’entourent, quand il y a une similitude d’esprit et que les énergies sont naturellement données et reçues. Mais dans cette réalité terrestre, et dans l’arène de tout environnement social, il est nécessaire que vous sachiez où votre énergie est bienvenue et quand il est bon de vous retirer et de tracer une limite.

 

Ceci est le processus d’harmonisation que vous avez besoin de faire pour l’enfant. L’enfant vous permet de voir ce dont il a besoin au moyen de ses émotions. Par exemple, s’il devient triste dans une situation, s’il se met en colère ou s’il se renferme, cela vous donne des indications. Et c’est à vous de répondre à ce signal afin de protéger l’enfant et de le soutenir par vos actions. C’est votre boulot d’adulte. Alors, l’enfant se sent sain et sauf, et aussi vu et entendu par vous.

 

Lorsque vous recevez la lumière de votre âme dans votre vie quotidienne, il est nécessaire que vous dirigiez cette énergie vers la Terre. L’enfant en vous veut recevoir, rayonner et vivre de cette énergie, mais il peut aussi éprouver de l’anxiété à cause des forces contraires qui existent dans le monde, et c’est vous qui pouvez le guider. Vous voulez établir quelque chose de beau, de grand et de lumineux grâce à votre âme. Mais il y a aussi des appréhensions ou des peurs tenaces venant de votre enfant intérieur qui vous retiennent. Vous êtes le canal entre les deux : votre âme et l’enfant.

 

Quand vous voulez vous connecter avec la Terre depuis votre cœur et suivre votre inspiration, imaginez que vous retenez votre âme de la main gauche. Imaginez-la bien plus grande que vous. Elle se trouve à votre gauche et vous tenez la main de cette figuration de votre âme qui est votre Soi essentiel. Vous pouvez la voir comme un ange ou comme un bel être radieux. Sentez l’impressionnante lumière de cet être plein d’amour, de joie et de sagesse.

 

Maintenant, imaginez un enfant que vous tenez par la main à votre droite. Cet enfant aussi est beau et radieux, quoique de manière enfantine, innocente, parfois naïve, et par moments un peu impulsif. L’enfant est le gardien de votre force vitale, il porte en lui vos racines liées à la Terre. L’enfant est votre connexion à la Terre. L’intention est qu’une fusion, une union, prenne place en vous entre l’âme et l’enfant, entre le Ciel et la Terre. Voyez si vous pouvez ressentir cela : l’enfant à votre droite et votre âme à votre gauche. Soyez le canal entre les deux.

 

Ou encore, imaginez votre âme devant vous, sous la forme d’un grand être, chaleureux, plein d’amour, alors que l’enfant est lové dans votre ventre et que vous laissez l’énergie circuler dans cette direction, de l’arrière vers l’avant. Quelqu’en soit le sens, ayez conscience de votre position centrale. Littéralement, vous êtes un médiateur. Vous êtes le guide pour le courant d’énergie. Vous savez quand c’est le moment de faire un pas ou de changer de direction afin de permettre à l’énergie de l’âme de s’écouler, tout en prenant en compte les émotions de l’enfant en vous qui doit faire ce pas dans la réalité quotidienne.

 

J’aimerais illustrer ceci en termes concrets. Imaginez-vous dans cette situation : vous avez un emploi qui vous a plu initialement. Mais à présent, vous avez de plus en plus l’impression : “Ce n’est pas moi du tout, je ne me sens pas concerné par ce travail.” Vous vous sentez mécontent, peut-être que vous dormez mal. Il y a des tensions dans votre corps et vous essayez d’abord de résoudre ce dilemme de toutes sortes de façons sans que rien ne change au fond. Peut-être qu’il s’agit d’un problème de manque de reconnaissance, ou d’un sentiment de ne pas pouvoir vous exprimer dans ce travail, comme c’est le cas pour beaucoup d’entre vous.

 

Quand cela arrive, c’est parce que la puissance de votre âme est en train de se réveiller. Elle frappe à votre porte et cela soulève de l’anxiété chez vous car cela annonce des changements. On pourrait dire que votre enfant intérieur réagit en se divisant en deux aspects : d’un côté, il aspire à davantage d’imagination, de liberté et d’espace dans lequel se mouvoir. Il a envie de jouer et d’exercer sa créativité. De l’autre côté, il a peur d’être grondé en s’écartant des sentiers battus, en faisant quelque chose de nouveau, hors des normes sociales acceptées.

 

Un enfant est naturellement plus vulnérable aux influences extérieures et il y réagit plus fortement, il a donc besoin de votre force, de votre persévérance, de votre détermination pour ne pas les écouter. Il a besoin de lâcher prise sur des ressentis d’anxiété, de nervosité et de peur, pour s’abandonner à la puissance de votre âme à la place. Voyez le rôle de médiateur que vous jouez. Chaque fois que vous vous ouvrez davantage à votre âme – et c’est ce que vous désirez car c’est le but de votre vie – alors, tenez fermement votre enfant intérieur par la main, car il a besoin de se sentir en sécurité.

 

C’est vous qui pouvez donner cette sécurité à l’enfant, et la clé pour faire cela, c’est que vous sachiez que vous êtes une ancre pour lui ; non le monde, mais vous. C’est vous qui lui apprenez que vous êtes en mesure de lui offrir la sécurité dont il a besoin, et il n’a donc pas besoin de rechercher cette sécurité auprès de parents, d’un milieu de travail, d’amis ou de collègues. Vous êtes son ancre, cette fondation est en vous. C’est votre boulot – votre rôle de médiateur entre le Ciel et la Terre. Soyez le parent de votre enfant intérieur, soyez son gardien et son protecteur. L’énergie de votre âme peut alors descendre au fond de votre abdomen, dans vos émotions et vos racines. L’enfant en vous peut se sentir sain et sauf, soutenu, et être capable de se lancer avec confiance dans le monde extérieur.

 

Chez beaucoup de gens, il arrive qu’ils soient ouverts à la lumière de leur âme et à l’inspiration qui l’accompagne : les aspirations et les rêves. Cependant, leur abdomen leur reste fermé, car des émotions de peur y sont présentes et elles ne veulent pas être vues, parce qu’il y a de la honte et de l’impuissance. En résultat, l’inspiration, la lumière de l’âme, ne peut pas s’ancrer correctement, ne peut pas s’enraciner dans la vie quotidienne, dans la pensée et l’action quotidiennes, ce qui à terme, déséquilibre la personne. Le résultat est que cela creuse un fossé entre vos rêves, vos souhaits et vos désirs d’une part, et la réalité ordinaire d’autre part. Mais l’intention de votre âme est que vous combliez ce fossé de façon à pouvoir croire en vos rêves et en vos désirs et les réaliser.

 

Prenez votre enfant intérieur par la main ; apprenez-lui à se tourner vers l’intérieur quand il doute et qu’il est incertain. Apprenez-lui à être indépendant des influences du monde alentour. Alors, vous devenez fort-e, puissant-e, et enraciné-e, et le courant de votre âme peut être canalisé dans la Terre.

 

C’est un processus qui prend place peu à peu, et chaque personne a son chemin unique. Sentez les forces du Ciel et de la Terre qui veulent vous soutenir au cours de ce processus, et en même temps, voyez votre rôle essentiel de médiateur. Dans ce rôle, réside votre grandeur : coopérer avec ces forces célestes et terrestres, celles de votre âme et celles de votre enfant intérieur.

 

Je vous remercie pour votre attention et de tout cœur, je vous offre mon amour.

 

© Pamela Kribbe


28/01/2019
0 Poster un commentaire

Les énergies de guérisons de 2019 de Sylvain Didelot

background-623422_640.jpg     Un grand merci pour ce texte, d'une compréhension limpide. Je vous souhaite une très belle journée.

 

 

Je suis l’Archange Raphael, heureux, très heureux, d’être parmi vous ce soir. Alors régulièrement on me prête l’énergie d’être un ange de guérison et c’est sans aucun doute de guérison dont je veux vous parle ce soir.

 

La guérison n’est pas un acte, j’allais dire, de suppression de la maladie, c’est un acte de suppression d’énergie densifiées perturbantes. Ainsi dans notre point de vue énergétique à nous anges et guides, la guérison c’est tout simplement reconnaître qu’on a laissé une illusion, une énergie, entrer en soi et qu’on lui a fait trop de place à cette énergie perturbante, donc c’est vrai que vous trouverez souvent dans vos littératures, et c’est juste, que votre corps veut vous informer et qu’il va emmagasiner beaucoup d’informations, dans des endroits précis, dans des endroits schématiques, dans des endroits symboliques pour vous parler, mais ce n’est pas, et ce n’est plus une obligation bien sûr.

 

Il s’agit vraiment de comprendre que derrière toute maladie, toute maladie, il y a un stress, il y a une peur et c’est ce mot-clef de peur qui entraîne toute maladie, sans aucune exception. IL y a toujours des peurs derrière des maladies, que j’allais dire contractées en cours de vie. Si vous avez une maladie à votre naissance c’est qu’elle fait partie souvent de vos choix d’incarnation.

 

Il s’agit là de quelque chose dont je ne parlerais pas mais qui est bien de l’ordre de vivre une expérience particulière, dans un corps particulier, alors que les autres maladies semblent être ajoutées. Alors parfois le corps est aussi capable, je voudrais que vous le sachiez, d’utiliser une maladie pour guérir une maladie.

 

C’est-à-dire que certains virus, certaines bactéries que vous contractez, sont en fait venus vous sauver et pas vous détruire, sont en fait venus digérer des informations en vous, et c’est pourquoi il arrive aussi bien souvent que ce que vous appelez maladie soit en fait un phénomène, le mot « expurgation » n’est pas correct, mais un phénomène en tout cas d’expulsion de votre corps d’une énergie qui n’a rien à y faire.

 

C’est pourquoi, très souvent, après certaines initiations énergétiques, après un certain encadrement dans l’énergie, beaucoup d’entre vous passent par une maladie, une sorte de libération par la maladie. Ici clairement ce n’est pas une maladie, c‘est juste que justement au contraire l’acte de guérison passe par ces symptômes. Alors c’est difficile, parce qu’il va donc, vous l’aurez compris, falloir distinguer une maladie correspondante à des informations que vous avez emmagasinées, et ce que vous appelez maladie et qui est en fait un moyen pour votre corps de supprimer des informations de votre programmation intérieure, quelque chose qui est de l’ordre d’un émonctoire, d’une purge, salutaire. Et bien la distinction n’est sans doute, j’allais même dire, pas à faire. Car en vérité, lorsque vous nous priez de vous aider, à travers le cercle de guérison, ou à travers d’autres méthodes quelles qu’elles soient, nous aidons toujours, nous aidons toujours l’œuvre, mais si l’œuvre persiste encore quelques jours, c’est qu’elle a quelque chose à faire ici, quelque chose à nettoyer et qu’il est important que cela soit fait ce nettoyage.

 

Ainsi certains d’entre vous devraient peut-être bénir certaines « maladies flash » qui ne durent qu’une semaine. C’est lorsque cela devient chronique ou qu’elles durent très longtemps où vous êtes en droit effectivement de vous poser quelques questions, de ce que vous avez accepté à l’intérieur de vous.

 

Alors un autre guide après moi, viendra vous parler de ce que sont les énergies de cette année, de ce 2019 de votre expérience. Mais moi j’aimerais d’abord vous dire qu’un des grands changements de cette année, c’est cet écart de plus en plus faible que vous allez vivre avec votre Divinité, c’est ce ressenti de plus en plus fort que vous allez ressentir avec votre Divinité, vous allez être de plus en plus intuitivement informés. C’est très délicat de vous annoncez cela mais je vous l’annonce avant de l'engrammer, avant de le transformer en information qui vont devenir des maladies. Je vous l’annonce car quand vous allez être informés intuitivement de ce qui se passe dans ce monde, de ce qui se passe pour vous, vous allez vous apercevoir qu’énormément d’entre vous et qu’une grande part de ce que vous faites ou de ce que vous êtes ne correspond pas à votre plan idéal. Tout est utilisé pour que vous avanciez, ne vous inquiétez pas, mais en tout cas que vous avez été placés sciemment dans l’erreur pour éviter de développer votre plein potentiel, dans plein d’espaces, de parties de vous-mêmes, de versions différentes de vous-mêmes.

 

Donc cela veut dire qu’évidemment 2019 sera une année de révélation, du fait qu’on vous emprisonnés dans des dogmes, du fait qu’on vous a emprisonnés dans une éducation, du fait que vous êtes en fait dans une prison tout à fait contrôlée par certains dirigeants, et cette envie de liberté que vous allez vivre, elle va être pour tout, même pour vous qui vous êtes enfermés dans vos propres dogmes et vos propres exigences. Libérez-vous, il est temps de vous libérer de tout cela.

 

Il est temps d’agir d’abord sur vous-mêmes pour vous libérer de vous-mêmes, car l’acte de guérison est un acte de libération. Vous libérez l’information, vous libérez la maladie, vous ne la guérissez pas, c’est une information que vous avez emprisonnée. Dès lors, quand nous opérons ce que vous appelez un acte de guérison, la vérité c’est que nous enlevons l’information de votre corps, le corps ensuite se répare tout seul.

 

Votre corps est une machine fantastique, bien sûr on peut l’aider, régénérer de la matière par la lumière, mais ces technologies de lumière, de vibration, commencent même à arriver dans votre monde, vous en serez bientôt vous-mêmes capables.

 

Mais en tout cas, enlevez l’information, enlevez les informations que vous avez acceptées, c’est ce qu’il y a de plus important pour opérer en vous la guérison d’une situation, d’une maladie, d’un environnement, quel que soit ce que vous voulez guérir. Alors il va s’agir d’avoir une attitude très ouverte et de se dire que vous acceptez de libérer, vous acceptez de libérer toutes les énergies qui ne servent pas les plus hauts plans de votre conscience, qui ne servent pas les plus hautes énergies dont vous êtes capables sur ce plan, les plus hautes énergies de l’œuvre que vous pouvez exposer à ce monde. Lorsque je dis cela je sais que certains vont résister, parce que des couples vont se casser, parce que des gens vont quitter leur travail, parce que les gens vont sembler se rebeller contre une situation, une architecture, une organisation, un gouvernement même, cela fait partie de cette libération.

 

Mais tout cela doit être fait dans la paix, dans l’acceptation d’autre chose, dans l’acceptation d’un autre modèle d’existence et de vie. Beaucoup d’entre vous ne vivent pas la guérison, parce que lorsqu'une information est libérée, il vous appartient après de ne pas remettre à l’endroit de cette libération la même information, je vais m’expliquer.

 

Très souvent une maladie correspond à une somme de croyances que vous avez acceptées, vous pouvez aller voir un thérapeute, quel qu’il soit, il vous libère de cette maladie temporairement, mais vous reproduisez les mêmes croyances, les mêmes erreurs, les mêmes modes de vie, la même éducation, même j’allais presque dire que ce que vous mangez compte là-dedans.

 

Mais si vous continuez à avoir les mêmes habitudes de croyance et les mêmes habitudes de vie, et bien à l’endroit qui aura été entre guillemet vide d’information sur lequel vous aurez exercé l’art de guérison, les mêmes informations vont se remettre. C’est ainsi qu’on obtient des pathologies que vous appelez chroniques.

 

Elles correspondent aussi à des méthodes chroniques de travail, des méthodes chroniques de croyance, des croyances donc que vous évoquez sans cesse, dont vous êtes persuadés qu’elles sont vraies, et qui se répètent encore et encore, alors le corps continue à parler par le même endroit, alors vous continuez à accepter des informations. Pensez-vous sérieusement que cela soit utile ? Bien sûr que non ce n’est plus utile dans votre temps d’incarnation actuel en tout cas.

 

Sachez ceci : pour remplacer une information par une autre, il faut passer par un acte de pardon, et qu’est-ce que c’est le pardon ici ? Et bien c’est :

 

« Seigneur » par exemple,

 

« je demande la libération de cette maladie, je demande la libération de cette information en moi, mais en même temps je vais changer cela dans ma vie, en même temps je vais pardonner à celui qui m’a offensé, je vais cesser de me battre contre mon voisin, je ne vais faire aucun procès à qui que ce soit, je vais même annuler tous les gens contre qui je voulais me battre »,  ce types d’actions , allant vers la paix avec une autre personne, peuvent très facilement allez combler l’énergie de vos anciennes croyances, de votre ancienne maladie. Ces types d’énergie du pardon dans la paix, du pardon par l’action différente pour amener plus de paix en vous, ces actions-là visent vraiment à votre guérison permanente et pas temporaire.

 

Alors la guérison permanente, l’activité de réception d’information pure, elle consiste à libérer chaque jour un peu plus de vos croyances. Libérer un peu plus de vos croyances chaque jour, cela ne veut pas dire non plus devenir quelqu'un d’autre, peut-être pourriez-vous être la même personne, mais il s’agit juste de comprendre que l’œuvre de Dieu s’exerce à travers vous, et que ce n’est pas à vous de décider (n.d.a : de décider seul) de l’œuvre de Dieu.

 

Ce que je veux dire ici, c’est que quand vous comprenez que ce qui se passe est voulu par votre âme, la Divinité, et votre conscience incarnée dans le corps, alors vous comprendrez que rien de ce qui arrive n’est en fait la raison de vous punir ou de vous faire vivre quelque chose de négatif, mais la raison de vous faire apprendre une autre voie vers l’amour qui est le sens véritable de votre existence. Je voudrais que vous sachiez qu’un être plein d’amour et de compassion n’est pas malade. Le corps peut encore avoir de vieux réflexes et subir les pensées, les informations d’autres personnes, mais le corps n’est plus malade par lui-même, lorsqu'on est plein d’amour. Là aussi, je dois aussi vous parler de cela. Votre corps, la santé dans votre corps dépend de ce que vous pensez de vous-mêmes, mais dépend aussi des pensées que les autres émettent envers vous, c’est pourquoi certains doivent sans doute lutter, je n’ai pas d’autre mot ici, lutter contre ces invasions d’énergies négatives destructrices venant de la part d’autres vous-mêmes.

 

Vous ne vous en rendez pas compte, parce que vous n’utilisez pas votre libre arbitre pour vous en dégager, mais chaque mot prononcé contre vous est équivalent à un sort jeté contre vous, à une information qui vous est envoyée. Si l’on n’a cessé de vous répéter que vous êtes un imbécile, ne vous étonnez pas de petit à petit avoir une pathologie qui va réduire vos capacités mentales, pour devenir l’imbécile, l’information, que vous avez finalement acceptée quand vous vous êtes dit oui ils ont peut-être raison, parce que cela c’est l’accepter cette information. Ne l’acceptez pas. Choisissez vos informations. De même vous ne pouvez pas toujours savoir tout ce qu’on dit sur vous, tout ce qui est pensé de vous, car pour celui qui est rempli de l’amour des autres, lui aussi est protégé et préservé de tout mal, mais pour celui qui est maudit par tout le monde, celui-ci effectivement subit le sort de ces personnes, le sort envoyé par ces personnes. Il y a toujours un choc en retour et envoyer du négatif c’est aussi s’apprêter à en recevoir. Soyons clair, ici la loi karmique joue tout à fait son rôle. Mais je vous invite donc régulièrement à utiliser votre libre arbitre et à dire en conscience : ici et maintenant je renvoie, à chaque personne qui les a prononcée, toute parole négative, toute intention négative, toute énergie négative pour moi, toute énergie qui ne vise pas à mon plus haut plan de conscience. Je ne renvoie pas cette énergie vers eux pour qu’ils la reçoivent en négatif mais pour qu’elle soit neutralisée aussi, parce que c’est cela pardonner, je vous explique.

 

Si ces gens ont émis envers vous une pensée négative, ils devront vivre la même charge négative que celle qu’ils vous ont envoyée. Si vous leur rendez cette charge, elle va se neutraliser, ils vont à nouveau repartir dans leur état originel, dans l’état 0. Ils ne vont pas vivre le mal, simplement ce message qu’ils vous auront envoyé va retourner à sa source, donc tout va être neutralisé ici dans cette expérience. Comprenez donc qu’il y a en vous des énergies que vous avez importées de vous-mêmes, par vous-mêmes, pour vous-mêmes, parce que vous les avez acceptées ces énergies, ces informations, et puis aussi des énergies, des informations que vous avez acceptées de par votre travail, votre éducation, votre famille, vos proches, tout ce qui vous a été dit et que vous avez accepté comme étant vrai. Simplement si cela est faux pour vous, n’est pas juste pour vous, ne résonne pas pour vous, cela finira de toute façon par avoir un écho dans le corps sur votre propre santé, et dans une année, dans un début d’année où vous avez l’habitude chers amis de dire : bonne année, bonne santé, comprenez bien que cette bonne santé qui est tout de même la base d’une vie dans l’expérience positive, et bien cette santé elle dépend de votre qualité de pensée envers vous-mêmes, et envers les autres.

 

Donc la qualité des pensées que vous avez pour vous, la qualité des pensées que vous avez pour l’autre, seront votre qualité de santé cette année. Si certains d’entre vous se trouvent aujourd'hui dans la maladie et qu’ils disent : « ces imbéciles ne me soigneront jamais, ils ne savent pas ce que j’ai, ils font n’importe quoi », ces énergies négatives que vous leur envoyez sont une perte d’énergie pour vous inutile. Je vous invite plutôt à dire : « Seigneur éclaire-les, éclaire-les du bon message, éclaire-les du bon soin à me donner, éclaire-les des bonnes circonstances, montre-leur comment ils peuvent m’aider ». Parce qu’il vaut mieux dans ce cas-là éclairer ceux que vous pensez, ceux que vous pensez j’insiste être sombre, plutôt que de maudire ces derniers, c’est inutile.

 

C’est pourquoi dans ces paroles christiques qui sont : pardonne-leur ils ne savent pas ce qu’ils font, vous pouvez aussi voir le réel pardon, l’œuvre du pardon, l’œuvre Divine. Pardonne-leur ils ne savent pas ce qu’ils font, ce n’est pas : c’est terrible ce qu’ils me font, mais bien : montre-leur un autre chemin, montre-leur une autre voie. C’est terrible ces violences que vous pouvez voir à la télévision. Non. Vous pouvez modifier ces pensées par : qu’il leur soit montré un chemin juste, simple et en paix, pour continuer cette œuvre juste.

 

Beaucoup d’entre vous, dans cette année, vont recevoir des nouvelles énergies, par des initiations nocturnes, conscientes, inconscientes. Ces initiations vont devoir aussi travailler à l’intérieur de votre corps pour aligner votre corps à l’arrivée de cet ADN cristallin dont vous avez peut-être déjà entendu parler. Cet ADN cristallin est une faculté, une énergie que vous recevez en vous, de par l’univers, vous n’avez rien à faire, c’est la position de votre planète dans l’Univers qui aujourd'hui détermine cette arrivée cristalline, et bien cet ADN cristallin va vous rendre très sensible à toutes les informations, positives ou négatives. Beaucoup d’entre vous vont avoir l’impression d’être un peu hystériques, d’être très en joie ou très en pleurs, c’est aussi une des caractéristiques de l’implantation de cet ADN cristallin en eux. Alors c’est plutôt de bon augure parce que cela va vous permettre d’être de plus en plus sensibles aux messages d’en haut bien sûr, aux messages de l’au-delà même, de vos morts qui vont bientôt pouvoir vous parler beaucoup plus clairement, vous en entendrez parler sans doute, mais cela va aussi vous perturber parce que va faire en sorte que, quand vous allez accepter des peurs, quand vous allez accepter des informations négatives, cela va agir aussi plus rapidement en vous qu’auparavant. Alors il s’agit presque quasi quotidiennement, de savoir se nettoyer, se purger de toutes ces énergies.

 

C’est sans doute ce qui était fait dans une de vos époques pour, chaque soir, prier, prier pour s’endormir sans qu’aucune de ces informations ne soit envoyée la nuit. Oh vos anciens avaient déjà cette connaissance que vous avez perdue, qui est que lorsque vous partez la nuit vous partez avec la somme de vos consciences, la somme de vos connaissances, la somme des informations que vous avez acceptées et que ce sont ces informations, ces croyances que vous avez acceptées qui créent une nouvelle expérience, un nouvel espace, et un nouveau temps que vous appeler la vie et demain. Alors avant d’envoyer toutes ces croyances à demain, prenez le temps, avant de vous endormir mes amis, de prier, de remercier pour tout ce qui est remerciable sur cette planète, de remercier d’avoir un toit, de remercier d’avoir à manger, de remercier la vie qui coule en vous. Et puis demandez à pardonner, donc à recevoir une autre vision pour ce que vous vivez que vous ne comprenez pas : aide-moi à comprendre oui, ne maudit pas, ne maudissez rien.

 

Demandez peut-être à voir différemment, ou à ce que d’autres perçoivent différemment les choses. Il en sera fait selon leur libre arbitre, pour ce qui est des autres. Mais en tout cas de votre côté, n’ayez pas de pensée négative envers qui que ce soit, ni vous-mêmes, ni quelqu'un d’autre. Cela est totalement contre-productif pour la santé de corps cristallin. Un cristal doit être pur, donc pour être pur, pour recevoir la vibration la plus haute qui soit, il s’agit qu’il soit dans le moment présent, sinon vous ne vibrerez pas dans l’expérience de ce corps cristallin, il n’est valable que dans le moment présent. Cette énergie ne peut recevoir d’information que dans le moment présent, que dans la vibration du moment présent, et dans un état de paix relatif. Cela vous a déjà été dit bien sûr, des dizaines de fois, des centaines de fois peut-être, mais avez-vous appliqué cela ? Vous êtes-vous permis, vous êtes-vous autorisés de recevoir cette paix, même si ce n’est que quelques secondes, quelques minutes, dans votre corps, afin de pouvoir aligner et recevoir l’alignement parfait de ce cristal, de cette énergie cristalline qui vous traverse.

 

Je suis intervenu aujourd'hui donc, pour vous dire que les guérisons par notre appel fonctionnent, que si des morceaux de maladies restent c’est que parfois elles doivent expurger quelque chose, mais qu’en tout état de cause, pour ne pas qu’elles reviennent, ou pour ne pas qu’elles persistent, vous devez changer quelque chose en vous. Vous devez effectuer un pardon, effectuer une œuvre positive, ce que vous appelleriez, peut-être dans un ancien temps, des « bonnes actions », afin de venir compenser cette énergie, cette information, plutôt que de continuer à ressasser les mêmes croyances, les mêmes peurs, les mêmes angoisses. A chaque fois vous répétez : oui mais, oui mais, oui mais, à chaque fois que vous dites cela vous répétez ce qui finalement vous fait le plus de mal, vous répétez finalement ce qui enfonce les choses. Il ne s’agit pas de nier la réalité, mais de voir cela sous un autre angle, de cesser de le voir systématiquement sous le même angle. Alors beaucoup de vos thérapeutes vont pouvoir vous aider à voir les choses sous un nouvel angle.

 

Par vous-mêmes si vous êtes dans une chasse compulsive des peurs, vous allez toujours utiliser la même arme comme je dis toujours, il s’agit toujours de changer d’arme contre vos peurs, et pour cela vos thérapeutes sont là pour vous aider, à percevoir, à voir, à dépasser les choses. Faites-leur confiance, trouvez des gens qui résonnent avec l’énergie que vous avez, faites-leur confiance aussi.

 

Cela prend du temps, car lorsque la pathologie, l’exercice ou les choses à modifier datent de dizaines d’années, si le changement peut être instantané, la modification dans le corps généralement prend quelques mois, mais pendant ces quelques mois il vous faudra vous aussi, encore une fois, changer d’attitude, être prêts à faire autre chose. Qu’êtes-vous prêts à donner pour votre guérison ?

 

Il ne s’agit pas d’argent ici, il s’agit vraiment d’œuvrer dans la matière, pour la paix, par la paix et par le pardon. Parce que c’est cela qu’il va falloir donner pour combler correctement l’énergie de votre corps, donner de l’amour en fait, le pardon c’est une forme d’amour. Toute forme d’amour est apte à remplir correctement les vides existentiels à l’intérieur de vous, et vous savez très très bien qu’à chaque fois que vous ressentez du vide en votre âme, c’est de l’amour dont vous avez besoin pour combler ce vide, sous quelle que forme que ce soit.

 

Voilà ce soir ce qu’était mon message sur les énergies de guérison que vous traversez actuellement, sur ces premières modifications que votre corps enregistre avec cet ADN cristallin dont nous reparlerons dans d’autres mois, pour vous expliquer vraiment comment le mettre en œuvre, comment l’activer. Mais d’abord, et avant d’activer cela il faut passer sans doute une sorte de « permis de cristal », donc prendre clairement le temps de modifier ses attitudes et ses pensées déjà envers soi-même, parce qu’il est inutile de mettre en route, d’activer cette énergie en vous si vous vous voulez énormément de mal, vous pourriez vous tuer très rapidement, vous pourriez faire disparaître ce corps en tout cas dans l’expérience, très rapidement. Il est évident que vous êtes immortels en âme, mais c’est bien dans l’expérience physique que cet ADN cristallin se pose, ce n’est pas une vue de l’esprit, vous verrez, c’est quelque chose de bien présent, existant, réel diriez-vous.

 

Moi Archange Raphael je suis à vos côtés, pour chaque acte de guérison, pour vous aider à poursuivre le chemin, quel que soit le chemin que vous décidez de prendre, je peux vous y accompagner, sans jugement, dans la plus grande des paix. Merci de votre écoute.

 

Channeling du 8 Janvier 2019.


19/01/2019
1 Poster un commentaire

Rêve - Voyage Astral - Voyage dans l'Esprit - Contact Intérieur - Initiation. Texte de Jean Dubuis

crystal-ball-photography-3884125_640.jpgTous ces mots désignent des modes de fonctionnement de la conscience différents de son mode habituel. Mais alors que celui-ci a toujours le même niveau, les autres modes ont des niveaux différents qui sont en fonction du monde intérieur où se produit l'expérience ou le contact.

 

Toutes ces expériences appartiennent au domaine de la dualité. En conséquence, il existe, en dehors de notre état courant de conscience, six niveaux. Tous sont accessibles en nous mais ce sont nos murailles intérieures construites pendant l'involution qui nous les cachent.

 

Le rêve, le voyage astral, le voyage dans l'esprit et le contact intérieur ne sont que des fenêtres qui s'ouvrent dans les murailles. En ce qui concerne l'Initiation - authentique - c'est une destruction partielle ou totale de la muraille qui se produit.

 

 

Le Rêve

 

C'est la forme la plus courante et la plus simple du contact intérieur. Mais celui-ci a deux inconvénients : d'une part, il nous paraît souvent incohérent, irrationnel, inabordable à l'interprétation de notre intellect ; d'autre part, le plus souvent, nous ne savons ni le provoquer ni l'orienter.

 

En un sens, le rêve est plus utile pour notre Devenir que le voyage astral. Si au moins, à son niveau ordinaire il ne donne pas le même degré de certitude sur la possibilité de fonctionnement de la conscience sans le corps, il autorise, par contre, une communication ; communication délicate à comprendre mais qui est issue des plus hauts et des plus puissants niveaux de notre être qui cherchent à nous aider dans la réalisation de notre Devenir.

 

Si nous développons notre faculté de rêves, ceux-ci vont devenir de plus en plus conscients et de plus en plus compréhensibles. Ce processus conduit, peu à peu, à une véritable Initiation, c'est-à-dire à la rupture d'une ou plusieurs de nos murailles qui, en nous, séparent, les uns des autres, nos mondes intérieurs. Dans chacun de ces mondes existent des archétypes ; aussi, peut-on provoquer le rêve et l'affiner en l'étudiant et en s'en pénétrant.

 

Parmi les archétypes aisément accessibles se trouvent les dieux de la mythologie gréco-romaine. Le tableau ci-dessous donne les équivalences entre les noms du dieu grec et du dieu romain, les noms de la planète, de la Sephirah et du jour de la semaine.

 

 

Nom GrecNom RomainPlanèteSephirahJour
→ Chronos Saturne Saturne Binah Samedi
→ Zeus Jupiter Jupiter Chesed Jeudi
→ Arès Mars Mars Geburah Mardi
→ Phoebus Apollon Soleil Thiphereth Dimanche
→ Aphrodite Vénus Vénus Netzach Vendredi
→ Hermès Mercure Mercure Hod Mercredi
→ Artémis Diane Lune yesod Lundi
→ Déméter Cérès Terre Malkuth

 

 

Ce tableau peut s'utiliser de deux manières.

 

D'abord, il faut se procurer un traité de mythologie et, le soir du jour de la planète, on lit et on étudie les chapitres concernant le dieu désigné. En effet, ce personnage est le symbole, l'image des caractéristiques du monde lui correspondant. Peu à peu, cette imprégnation doit conduire à des rêves concernant le niveau sephirothique du monde intérieur symbolisé par ce dieu. Nous pensons qu'il est bon de commencer par le lundi.

 

L'autre manière d'utiliser le tableau est d'en faire un usage inverse. C'est-à-dire qu'après avoir noté les symboles d'un rêve, il faut les chercher dans les textes mythologiques. De la sorte, on peut localiser le niveau de notre travail intérieur et, en conséquence, diriger notre effort sur la Sephirah concernée.

 

Précisons que dans le cas des archétypes proposés, Déméter - Cérès peuvent être étudiés n'importe quel jour de la semaine car ces symboles étant ici les fruits de la terre, l'étude de ces « dieux » peut aider l'éveil d'un niveau mais, généralement, par des rêves concernant l'élément Terre. Le travail sur Déméter - Cérès peut également conduire à une expérience astrale.

 

 

Le Voyage Astral

 

Il peut se produire spontanément ou être provoqué. La conscience s'extériorise et il est possible, alors, de voir son corps inanimé et de constater que la plupart des facultés de la conscience fonctionnent. Cette expérience donne la certitude de la survie hors du corps et son effet sur celui qui la vit est irréversible. C'est-à-dire qu'il Apprend que la vie consciente s'étend au-delà du corps physique et, pour lui, l'angoisse de l'inconnu face à la mort disparaît ; et tous les dogmes religieux s'écroulent du même coup.

 

Ces premières expériences se situent, en général, à la limite Malkuth-Yesod. Aussi, les aspects sont ils assez peu différents de ceux que nous percevons dans la vie quotidienne.

 

Le voyage astral dans les mondes plus élevés donne accès à une connaissance supérieure difficilement exprimable dans le langage de la terre.

 

 

Le Voyage dans l’Esprit ou Skrying

 

Il n'y a pas dans cette expérience d’extériorisation de la conscience qui fonctionne, alors, normalement. Mais il y a éveil de la vision astrale. Avec un peu d'entraînement, on peut choisir le lieu de la scène et l'animer dans le temps. Cette image est perçue comme étant devant les yeux mais elle est, en réalité, située à l'arrière de la tête. On peut d'ailleurs constater que l'on est en « voyage dans l'esprit » en passant la main devant les yeux, ce qui n'efface pas l'image. En fait, au lieu de déplacer la conscience pour aller observer ce qui est ailleurs, on amène cet « ailleurs » devant les yeux. L'avantage de cette méthode c'est que l'on ne prend aucun risque d'incident de voyage.

 

 

Le Contact Intérieur

 

En général, les contacts se présentent sous deux aspects bien particuliers. Soit qu'ils se manifestent pour donner un avis, un conseil concernant notre vie courante ou notre travail initiatique. Soit que les contacts intérieurs - ce sont alors les plus utiles - s'effectuent sous l'aspect de « l'Ecole de la Nuit ». C'est-à-dire que notre Maître Intérieur nous enseigne directement les Connaissances nécessaires à notre chemin initiatique.

 

 

L’Initiation

 

En chacun des mondes intérieurs l'énergie comporte quatre aspects principaux désignés sous le nom des éléments : Feu, Air, Eau, Terre. En chaque monde invisible, tout comme dans le monde visible où nous sommes, ces aspects de l'énergie sont en accord avec la densité de la matière, la conscience de l'homme etc., ce qui rend alors possible une « vie » consciente en chacun d'eux.

 

Les procédés initiatiques, pour la plupart, éveillent en un monde ces éléments les uns après les autres et durant ce travail il se produit des rêves de « haute densité ». Le symbolisme de ces rêves permet de nous situer dans l'avancement de notre travail. Quand un élément commence à s'éveiller, il y a toujours un aspect sombre dans les images, puis la lumière croît avec l'éveil de l'élément pour faiblir ou disparaître avec l'éveil du suivant. Rappelons que pour chaque élément les symboles-types sont les suivants :

 

- Eveil de la Terre : rêves de tunnel, de spéléologie, de vie troglodytique...

- Eveil de l'Eau : vie dans de petites îles à la végétation luxuriante.

- Eveil de l'Air : vol au-dessus de grands paysages.

- Eveil du Feu : influx d'Amour Universel.

 

Si le travail est poursuivi, la série recommence dans un monde plus élevé, l'espace-temps s'allégeant avec la montée de la conscience. L'éveil des quatre éléments dans un monde par un chemin initiatique donne à la conscience les attributs mythologiques du « dieu » du monde éveillé.

 

Ces différents modes de « voyage » ont été, pour les besoins du texte, traités successivement. Mais il n'est pas rare que lesdits voyages se produisent simultanément. Si chacun de vous n'a pas encore emprunté tous ces « moyens de transport », il a au moins expérimenté le rêve, ne serait-ce qu'à son niveau ordinaire. Si comme nous l'avons maintes fois indiqué, les rêves sont notés, répertoriés, si avant de s'endormir, on médite sur chacun d'eux à la même phase lunaire que celle du jour où le rêve s'est produit, on est certain d'installer la meilleure rampe de lancement pour visiter ses Mondes Intérieurs ; objectif final, également, du voyage astral, du voyage dans l'esprit, du contact intérieur et de l'Initiation.

 

Jean DUBUIS


29/12/2018
0 Poster un commentaire