uni-vers la conscience

uni-vers la conscience

Un monde vivant

 

 

038.JPG   J’aime la nature, j’ai un contact merveilleux avec elle. Lorsque, je me promène, je me laisse porter, elle me raconte une histoire de sens (regard, touché, odeur, des sons, sensation d’harmonie, de coin secret, d’abri végétal, de grandiose, de paix, d’absolue).

Lorsque je m’en occupe individuellement, c’est moi qui l’emmène. Je la regarde, je la touche et je perçois ses besoins. Il y a comme une communication.

 

J’aime les animaux, je leur parle mentalement et bien souvent ils ont peur de nous. Il faut souvent les rassurer et leur donner de l’amour.

 

J’aime les Etres humains, lorsque vous contactez leur Etre, il y a de l’amour et de la bienveillance, mais dès qu’ils sont dans la peur ils sont d’une complexité inouïe. La peur des Etres humains est plus profonde que celle des animaux, ils ont peur de tout, même d’eux même. A chaque fois que je les regarde avec mes yeux matériels, je vois leur gardien du seuil celui qui fait très peur à tout le monde. Lorsque je les regarde avec mes yeux intérieurs se sont des petits enfants.

Il faudrait que je les regarde toujours avec mes yeux intérieurs pour plus de simplicité.

 

J’aime m’occuper de la matière (maison, objet…), eux aussi sont vivants. Vous prenez un objet en main et parfois il vous raconte une histoire. La matière adore qu’on lui parle, son énergie change, pour elle nous sommes des Dieux et elle aime lorsque Dieu s’occupe d’elle. C’est un contact aussi magique que la nature. Il faudrait que l’homme change de point de vue sur la matière, ne plus être son esclave mais plutôt créer un partenariat.



28/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres