uni-vers la conscience

uni-vers la conscience

Le mythe du sauveur

gravure sur bois Camille Flammarion.jpg     Depuis le 28 Décembre 2020, et la grande conjonction de Saturne et Jupiter, nous pouvons considérer que nous sommes passés dans l’ère du Verseau. Nous sommes donc dans l’année 1 de la nouvelle ère.

 

L’ère du Poisson que nous venons de quitter était caractérisée par le Poisson : il vit en bancs, bancs d’école peut-être et les anglais disent d’ailleurs « school of fish », école de poissons. Pour une école, il faut un maître, et nous avons vécu 2000 ans avec des maîtres, de l’autorité, des religions ayant toutes pour caractéristique un sauveur, un dieu punisseur, un gourou ou un autre qui montre la voie. Encore aujourd’hui, les gens qui font du channeling se réclament d’une entité d’un autre monde qui regarde la situation des hommes et envoie des messages d’espoir…Quant aux politiciens qui promettent toujours une société meilleure, une preuve irréfutable qu’il mentent est que leurs lèvres bougent.

 

Si nous considérons que nous sommes tous des êtres éternels, Il n’y a pas dans tout l’Univers un seul autre qui soit notre maitre. Tout au plus certains qui ont cheminé autrefois dans des bottes similaires aux nôtres, et qui sont un peu plus en « avance ». On peut s’appuyer sur leur témoignage en vérifiant que leurs écrits, leurs enseignements, correspondent à notre compréhension, sans les élever sur un piédestal.

 

L’ère du Verseau est l’ère de la connaissance, connaissance individuelle, mais aussi responsabilité liée à ce savoir. A partir de maintenant, les anciennes structures qui forçaient les hommes dans un cadre, car il fallait un cadre pour que l’homme en société se comporte sinon honorablement, du moins de façon civile, ces structures vont disparaitre car la Terre et chacun sur celle-ci est dans la Remontée. Ce n’est pas encore très perceptible mais ceux qui n’ont pas encore passé l’initiation du Nadir, ou qui n’ont pas encore les structures internes suffisamment solides pour vivre dans ce nouveau cadre devront quitter la planète car la vie ici ne sera plus compatible avec les structures sur lesquelles ils s’appuyaient. Il existe de nombreuses planètes où ils pourront poursuivre leur évolution.

 

Comme disait Socrate comme rapporté par Platon, et plus proche de nous Jean Gabin : Je sais que je sais plus que vous, car moi je sais que je ne sais rien. Toutefois, à pars le savoir extérieur, notre passage sur terre est toutefois indispensable, car il nous permet d’accumuler de l’expérience. Ceci nourrit nos véhicules intérieurs et se reflète dans les dons propres à chacun. Ne vous êtes vous jamais demandé comment les génies dans un certain domaine venaient au monde ? Ils y ont travaillé pendant des incarnations. C’est le but de notre vie à tous sur cette terre.

 

Une fois, notre ami Jean Dubuis était à notre domicile. Tu vois cette fourmi, dit-il ? Et bien il y a encore plus d’écart entre la prochaine étape, dont j’ai eu un aperçu, et nous homme de la terre, qu’entre la fourmi et nous.

 

La question qui demeure et à laquelle personne ne saurait répondre est celle-ci. Pourquoi le Tout, l’Absolu, a-t-il créé l’Univers et la vie, puisqu’il est le Tout. S’ennuyait-t-il tout seul dans son Tout ? Voulait-il frimer ? La réponse peut être quand nous nous fondrons dans le Tout.

 

D’ici là, bonne continuation sur votre chemin.

 

Patrice



15/09/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres